Ads 1

FONCIER AU SÉNÉGAL, QUAND LA CRUAUTÉ D’UNE ÉLITE EST ADOUBÉE PAR LA PARTISANNERIE D’UNE POPULACE ! (Par Samba FAYE)

0 222

Il y a quelques jours, le carnage foncier à Thies (Mbour 4) a nécessité le déplacement du président BDF sur les lieux. Sur place, il s’offusque !
La presse révèle que ce fut un partage entre bandits à col blanc ! Des commis de l’état ont été cités. Le plus malheureux est la tentative de justification de Babacar Diop maire de Thies (sans compter le silence assourdissant des maires Biram souleye Diop, Ousmane Diagne et Djité ).

Loin d’être un cas isolé, ce « vol légalisé » est une pratique courante. En atteste le morcellement de la bande des filaos de Guédiawaye (créée en 1948 par un colon apparemment plus soucieux du devenir des indigènes que nos propres dirigeants). Là aussi c’est le même modus operandi : se servir entre gros bonnets. La presse avait révélé que 320 conseillers, la coopérative des agents du Cadastre (attributaire de 5 hectares) en avaient bénéficié. Le clou du mélodrame fut le fameux syndicat des Impôts et Domaines avec 4 hectares à Wakhinane-Nimzatt alors qu’il disposait déjà de 4 autres hectares à Golf et de 6 hectares à Gadaye ; soit un total de 14 hectares (sans compter les attributions de Alamadies 2, la foire, les mamelles…). Si on en croit le journal Les Echos, l’un des membres du gouvernement, très proche du Premier ministre Ousmane Sonko, est attributaire du lot GW 1227 depuis le 23 juillet 2021.

On aurait pu ajouter le vol des terres de l’aéroport LSS, la corniche de Dakar … Dans tous ces scandales, les mêmes criminels … le syndicat des Impôts et domaines, le Cadastre, politiciens …

Le plus frustrant, est la « bienveillance » du gorgorlu qui s’en accommode tant que l’auteur est dans ses bonnes grâces. Autrement comment expliquer que les mêmes qui s’émeuvent du carnage à Mbour4 adoubent le président Diomaye qui a le toupet de nous dire qu’il dispose d’un terrain gratuitement au cœur de Dakar du simple fait qu’il est membre d’un syndicat !

Voulons nous lutter contre la prédation foncière ou « achever » des adversaires certes condamnables ? Le « redémarrage » des travaux de la corniche nous donne un indice pour celui qui veut voir !!!!

Si nous voulons regler cette dilapidation fonciere, il faut s’attaquer à cette législation scélérate qui donne pignon sur roue au syndicat des Impôts et domaines, le Cadastre … avec le silence coupable d’une certaine société civile qui pense que le droit du citoyen s’arrête au vote !
IL est tant que cette disparité sociale institutionnalisée au profit des mêmes, sous diverses formes cesse. Diomaye aura-t-il le courage d’arrêter la vache laitière qui lui a gracieusement donnée un toit ?

Dr Samba FAYE
Porte parole de la République des Valeurs

Laisser un commentaire