Ads 1

Dr OUSMANE BIRAM SANÉ, CADRE À L’APR DEMANDE À ALIOUNE SALL DE SE RETIRER TOTALEMENT DE PETRO TIM POUR AIDER SON FRÉRE

0 65

Invité ce dimanche de l’émission hebdomadaire « Remue-ménage » de la Rfm animée par le journaliste Alassane Samba DIOP, le Dr Ousmane Biram SANE, Economiste-Financier et cadre à l’APR a demandé à Alioune SALL de se « retirer totalement du groupe PETRO TIM pour aider son frère le président Macky SALL ».

 « Je pense qu’il est important aujourd’hui pour l’éclairage du peuple Sénégalais que les deux parties qui s’accusent mutuellement en arrivent à déposer des plaintes. Et cela permettra de mettre la lumière sur toutes ces choses », martèle d’entrée le Dr Ousmane Biram SANE.

Et le responsable APR à Sédhiou de poursuivre : « Par rapport à la participation de Alioune SALL dans le débat sur le pétrole, moi je pense qu’effectivement il doit pousser un peu plus le bouchon et partir. Partir totalement de PETRO TIM parce qu’Alioune SALL n’est pas un citoyen ordinaire. Alioune SALL aujourd’hui c’est quelqu’un qui a gagné toutes ses batailles. Il est quasiment un self made man politique. Il est maire de Guédiawaye qui est une des plus grandes agglomérations sénégalaises. C’est pas rien et c’est une mission très exaltante qu’il a. Et je pense que la meilleure façon pour lui d’aider son frère Macky SALL qui est Président de la république, c’est qu’il se retire totalement du groupe PETRO TIM ».

« Vous savez, un président de la république face à des échéances électorales, il y a une question de sympathie aussi. Aujourd’hui pour ne pas éroder le capital sympathie de son frère le président de la république, je pense qu’Alioune SALL doit partir totalement de PETRO TIM. C’est un garçon intelligent et brillant, il peut gagner d’autres challenges. Je pense que ça c’est déjà quelque chose qui va totalement, ou en tout cas en grande partie, apaiser les débats » précise l’ancien Directeur de la BRVM pour le Sénégal.

Par ailleurs pour la gestion de la manne financière qui sera générée par l’exploitation commerciale des ressources pétrolières, l’économiste-financier et Consultant international soutient « qu’il faut préparer la phase de production et de mise en marché pour que ce pétrole puisse servir aux générations futures en créant par exemple un fonds souverain qui va être provisionné et pour lutter aussi pour l’employabilité des jeunes et adresser les questions d’éducation et de santé à partir de cet argent du pétrole ».

« C’est le plus important aujourd’hui », conclut le responsable APR à Sédhiou.

Irama SANE

Laisser un commentaire