Ads 1

DÉPART DE BOUGANE GUÈYE DANY DE YEWWI ASKAN WI : LE TACLE APPUYÉ DE ABASS FALL, COORDONNATEUR DE PASTEF DAKAR

0 31

Le coordonnateur de PASTEF Dakar a réagi à la défection du président de la coalition Gueum Sa Bop de Yewwi Askan Wi. Selon Abass FALL, ce départ est un épiphénomène car le plus important c’est de travailler à regrouper les leaders dans une opposition forte dans le seul intérêt du Sénégal et du peuple sénégalais.

« C’est une chance pour le Sénégal d’avoir une coalition d’une vingtaine de personnes en cette période aussi troublante, c’est donc une réussite totale. L’essentiel a été fait, on a mis sur pied une grande coalition de l’opposition. Maintenant, libre à toute formation politique de la quitter si besoin se fait sentir », estime-t-il avant d’encourager l’autre partie de l’opposition à se fédérer car pour lui, il existe une diversité et tout le monde ne peut pas être dans un même groupe.

« Au Sénégal, il n’y a jamais eu une coalition qui regroupe tous les partis politiques de l’opposition, c’est impossible, ce n’est même pas à encourager, il faut une diversité dans l’opposition. On doit pouvoir avoir trois blocs forts pour faire face au chef de l’Etat, Macky SALL », déclare le coordonnateur de PASTEF Dakar.

Poursuivant, il a expliqué le processus de création de la coalition Yewwi Askan Wi. Il assure que l’objectif premier était de trouver un cadre sûr pour les négociations avant d’élargir. Cependant, à aucun moment ils n’ont bloqué l’accès aux autres formations qui voulaient y adhérer.

« J’ai assisté du début à la fin à toutes les réunions ayant permis la création de cette coalition, mais on a jamais dit qu’une telle ou telle formation ne vas pas y adhérer. Le principe était de désigner au départ quelques leaders politiques pour les toutes premières tractations, qui allaient faire naître la coalition Yewwi Askan Wi, mais nous étions tous d’accord d’ouvrir celle-ci à l’ensemble des partis politiques qui le désirent. Khalifa SALL est allé à la rencontre de tous les responsables politiques, c’est ce qui explique même l’installation tardive de la coalition », rassure-t-il.

Laisser un commentaire