Ads 1

DÉCRYPTAGE :MACKY EN RASSEMBLEUR EN CASAMANCE ET EN AVOCAT DE LA PRESSE NATIONALE ! (PAR DR OUSMANE BIRAM SANÉ, ECONOMISTE-FINANCIER)

0 64

DECRYPTAGE MACKY OBSComme chaque semaine, le Dr Ousmane Biram SANÉ, Economiste-Financier, tente avec l’œil du spécialiste, de contextualiser, d’expliquer et de commenter pour nous les faits saillants du communiqué du conseil des ministres.

Aujourd’hui, il nous revient ici sur les deux points essentiels sur lesquels le chef de l’état a particulièrement insisté lors du Conseil des Ministre de ce mercredi 10 janvier 2018 : La lancinante question de la Casamance et la situation de la presse nationale.

 Décryptage :

Rendre justice, préserver la forêt et s’investir continuellement pour le développement économique. Tel est le message du Président de la République Macky Sall par rapport à l’actualité douloureuse de ce début d’année en Casamance, lors du Conseil des ministres d’hier mercredi, 10 janvier 2018.

Le Président Sall a bien tenu son rôle de père de la nation en réclamant justice pour les familles des victimes de Bofa Bayotte (paix à leur âme), en invitant au maintien de la dynamique de paix qui règne depuis sa prise de fonction et enfin en soulignant la poursuite d’un développement économique participatif dans le Sud Sénégal.

La suspension avec effet immédiat des autorisations de coupe du bois traduit cette volonté de préserver le capital forestier de la verte région et un climat de paix et de sécurité nécessaire à tranquillité des populations et au développement des affaires (notamment le tourisme et l’agriculture secteurs à fort potentiel justement dans cette région).

Cette posture du Chef de l’Etat doit pousser les populations à privilégier le dialogue unifiant comme voie de résolution des différents et non la confrontation violente qui divise.

Sur un autre registre, le PR Sall s’est fait l’Avocat de la presse en demandant au Gouvernement d’engager la réflexion sur la viabilité des modèles économiques de gestion de la Presse nationale publique et privée.

Il faut saluer cette attitude du Président car généralement en Afrique le pouvoir exécutif et la presse ne font pas bon ménage si ménage il y a. Au Sénégal, c’est différent ! Par conséquent, nous ne devons pas rester impuissants devant cette « PressExit » qui sévit (Nouvel Horizon, APS,…) car l’information participe au réveil des consciences et à la maturité des peuples.

Dans cette ère du digital et autres réseaux sociaux, le Président de la république fait bien de donner les termes de références d’une réflexion stratégique sans délai, pour un nouveau modèle économique de la presse publique comme privée. A nos plumes ou claviers pour y donner suite !

A la semaine prochaine pour un autre décryptage du communiqué du CdM.
Je vous serre la main !

Dr Ousmane Biram SANE,
Economiste-Financier

Laisser un commentaire