Ads 1

DE LA THÉORIE DU COMPLOT : À QUEL MOMENT A-T-IL COMMENCÉ, M. SONKO ? (Seydina Ousmane SARR)

0 158

Les théories du complot peuvent être déployées comme un moyen rhétorique d’échapper à des conclusions gênantes. Elles peuvent être construites, ou délibérément amplifiées, pour appuyer une stratégie politique
Tandis qu’il est possible de démystifier efficacement des théories du complot vis-à-vis du grand public, l’entreprise devient beaucoup plus complexe auprès des partisans de ces théories. Les théoriciens du complot se construisent un système de croyances hermétique, où chaque croyance conforte toutes les autres.
En conséquence, lorsque des partisans de théories du complot sont confrontés à des tentatives de démystification, ils tendent à absorber davantage de contenus complotistes au sein des chambres d’écho de leur communauté. Résultat, la tentative de démystification amplifie les délires conspirationnistes.

Disons-le tout de suite, depuis que de l’affaire mœurs dite Adji SARR contre Ousmane SONKO leader du parti pastef, a éclaté au grand jour, on est en plein dedans.

Par devoir, ma réponse à un Ami pastéfien.

Suite à la sortie du 04 novembre 2022 du politicien, un ami, membre de la cellule des cadres de son parti, m’a demandé si je l’avais écouté et sur qu’est-ce que je pensais du « complot » dont il était « victime » ?

Ravalant ma décision de ne plus perdre mon temps avec les logorrhées du bonhomme, je prêtais avec intérêt une oreille à la présentation du fameux « complot ».

Cher ami, au nom de ce qui nous lie, j’ai écouté très attentivement le discours de ce qui te sert de leader politique.
J’ai entendu ses accusations qui ne pouvaient déroger à la cohérence et la constance, depuis le début qu’il se dit victime d’un complot et aujourd’hui qu’il abonde encore dans le même sens, rien de plus normal.

S’il y a autant d’irrégularités dans la procédure, pourquoi ses avocats n’ont pas introduit un recours en annulation pour vice de procédure ? Il pourrait porter aussi bien sur le fond que sur la forme. Si ses allégations sont exactes au lieu de porter plainte contre le procureur, ses avocats auraient dû sauter sur cette aubaine pour arrêter tout cela, non ? Ses explications ne m’ont ni surpris ni satisfait !
Il arrive qu’un procureur après avoir reçu un rapport de police ou de gendarmerie le leur retourne s’il n’est pas satisfait du rapport, ce qui est à l’origine, parfois, des fameux retours de parquet dont on entend parler.

Aussi bizarre que cela puisse paraitre, monsieur SONKO ne dit jamais en quoi consiste le complot exactement. À l’entendre on dirait qu’il s’agit d’un complot à posteriori, ce qui assez cocasse comme notionnel au sens Aristotique du terme.

Cher ami, ne m’en veux pas, je ne demande qu’à comprendre !

Sait-il rendu à sweet beauty nuitamment suite à un complot ?
Qui lui a pris la main, le jour saint de la Tabaski (d’après la patronne du salon) pour l’y conduire ?
Lui a-t-on fait croire par un complot que c’était un endroit où on allait soigner son mal de dos qui est tel (je le cite) « qu’on lui aurait interdit les sports de combat » ?
Les nombreux kinésithérapeutes du Sénégal ont-ils comploté et refusé de traiter ses lombaires ?
Lui a-t-on fait croire qu’une séance de kiné coûte 200 000 FCFA suite à un complot ?
Lui aurait-on menti à l’insu de plein gré, en lui cachant que les frais médicaux des députés étaient pris en charge de 80 à 100% par l’assemblée nationale ?

Ou bien alors le complot a pris forme une fois que Ousmane mou selleu mi est allé et probablement satisfait sa libido, que ses adversaires profitent d’une déviance d’un homme politique ?

A l’instar d’un ancien homme politique américain embourbé dans une histoire de fesses (non délictuelle ou criminelle), dire la vérité eût été très certainement salvateur. SONKO aurait tout simplement dû reconnaitre qu’il a eu un moment de faiblesse et que celui qui n’a jamais fauté lui jette la première pierre.
Une telle attitude empreinte d’esprit de responsabilité d’homme d’honneur et républicain, aurait épargné quatorze (14) vies de jeunes sénégalais que son appel à le défendre au prix de leur vie, a conduit au rendez-vous avec la mort. Au lieu de cela il a voulu jouer au dévot (faux en l’occurrence).

Cher ami, derrière l’armure, ton leader sait et nous savons, qu’il demeurera à jamais prisonnier de sa conscience, s’il en a une !

De nos jours, la science a fini de tirer d’affaire bon nombreux d’accusés dont la cause semblait entendue. Avec ce test ADN, il avait une occasion de prouver son innocence et contrairement à ce qu’il dit on n’a pas besoin de son sang pour ça. Poussant le bouchon toujours plus loin, il nous prend vraiment pour des demeurés. En outre, du prélèvement jusqu’au test, il peut désigner les experts qu’il veut qui pourront être présents et il peut même récuser des labos s’il n’a pas confiance.
Il y a aujourd’hui à travers le monde, des milliers d’inculpés qui rêvent d’avoir une telle opportunité de recourir à la science pour prouver leur innocence.

Lui est un « innocent » qui refuse d’être reconnu comme tel par les méthodes modernes, il nous réserve autre chose : la terreur et le chaos comme procédure d’acquittement.

Dans beaucoup de pays, se soumettre à un test ADN lorsqu’on est suspecté d’un crime ou délit est obligatoire. En France, par exemple le refus du prélèvement biologique destiné à permettre l’analyse d’identification de leur empreinte génétique, est sanctionné par l’article 706-56 du code de procédure pénale.

Au Sénégal le type a le loisir de s’en moquer et dire « khana dérétou bob Marley. »

C’est avec sidération qu’on l’a entendu affirmer que durant l’audition il n’a pas répondu aux questions suivantes :

  • Monsieur Ousmane SONKO, avez-vous avoir entretenu des rapports sexuels ou consentis avec la nommée Adji Raby SARR?
    Réponse : Aucune
  • Monsieur Ousmane SONKO, la Dame Adji Raby SARR, au vu de la maladie dont vous parlez, a-t-elle toutes les compétences requises pour effectuer des massages thérapeutiques ?
    Réponse : Aucune
  • Monsieur Ousmane SONKO, avez-vous, durant vos séances de massages à Sweet Beauty Spa, été en compagnie de la Dame Adji Raby Sarr dans le jacuzzi ?
    Réponse : Aucune
  • Monsieur Ousmane SONKO, le salon Sweet Beauty Spa, a-t-il toutes les dispositions requises pour effectuer des séances de massage thérapeutique ?
    Réponse : Aucune.

Or de telles réponses, l’ont plus enfoncé qu’autre chose. De toute évidence, aveuglé par son arrogance, il ne s’est pas rendu compte qu’il avait abattu sa carte favorite : le complot. Nul doute que sa prochaine audition risque d’etre très longue et on peut prendre les paris qu’il en ressortira ou pas, très éprouvé.

Mon frère, il faut le dire, SONKO avec ses 13 ou 14 avocats savent très bien que le dossier n’est pas vide, la demande de test ADN montre qu’il y a des éléments matériels.
Face à cela, tout ce qui lui reste c’est le combat politique, la menace et l’insurrection, mais évidemment il compte sur les enfants des autres pour en payer le prix.

Mon cher ami, tu dis défendre le faible (SONKO) face au puissant (l’État), permets-moi d’avoir une pensée pour cette petite défavorisée de 22 ans qui dit, peut-être, la vérité et souffre dans sa chair, face au puissant (SONKO) qui bénéficie de tout votre soutien.

Personnellement j’avais la naïveté de croire que le représentant du peuple qu’était Ousmane SONKO aurait déposé sur la table du Président de l’assemblée nationale une proposition de loi visant à interdire l’exploitation de ces jeunes filles si vulnérables dans les ces lieux si peu fréquentables, au lieu de cela, il a choisi d’en être un client assidu. Mais je te le concède cher ami, à chacun sa conception de son rôle dans la société.

En conclusion, je tiens à te dire que les théories du complot sont indissociables de l’extrémisme politique, vous y êtes jusqu’au cou.

Alors une seule alternative s’offre aux républicains, vous faire face, quel qu’en soit le prix !

Vive la république
Par-dessus tout, vive le Sénégal !

Seydina Ousmane SARR

Laisser un commentaire