Ads 1

COMITÉ DE PILOTAGE DU PAPSE : LES AMBITIONS POUR UN SYSTÈME ÉDUCATIF PERFORMANT DÉCLINÉES

0 384

À la suite des brillants résultats obtenus dans le cadre du projet d’amélioration de la qualité et de l’équité dans l’éducation de base (PAQEEB), le ministère de l’Éducation nationale, avec l’appui de la Banque mondiale, a mis en place le projet d’amélioration des performances du système éducatif (PAPSE). Un projet d’un montant global de 57 milliards de frcs pour une durée de cinq

Pour le Coordonnateur du PAPSE Serigne Saliou NGOM, des actions telles que la formation, l’assistance technique et l’équipement pour les responsables de l’éducation au niveau central, et déconcentré sont, entre autres, des grands défis du système auxquels le projet compte s’attaquer. « Cet objectif est mesuré à l’aide d’indicateurs tels que la participation des enseignants à des programmes d’encadrement, ainsi que le nombre d’élèves bénéficiant d’interventions directes visant à améliorer leur apprentissage » a-t-il indiqué.

La Directrice de cabinet qui a présidé les travaux du comité de pilotage a, au nom du Ministre Dr Cheikh Oumar Anne, salué les nombreux efforts faits dans un court terme durant la première année d’exécution. Mme Khadidiatou Diallo a invité l’ensemble des acteurs et partenaires du projet à privilégier le dialogue de gestion et la concertation pour réaliser le maximum d’activités.
Elle a félicité l’équipe de coordination pour son engagement et l’efficacité dans l’exécution des tâches quotidiennes.
 » L’ avénement du PAPSE marque la continuité de la politique de l’état du Sénégal pour le développement du secteur de l’éducation et de la formation. Le PAPSE a pour objectif, entre autres, la promotion des Daara, l’appui au développement de l’enseignement des Sciences, de la technologie et du numérique éducatif  » a-t-elle déclaré dans son discours.
Pour l’année 2024, le PAPSE a déjà élaboré son plan de travail annuel.
 » Le projet compte accompagner le secteur de l’éducation et de la formation dans plusieurs domaines notamment l’amélioration des compétences des enseignants et l’accompagnement des élèves en s’appuyant sur ses partenaires de mise en œuvre constitués par les directions et services du MEN dans leur majorité et des prestataires externes » conclut Serigne Saliou NGOM.

M. Souaré /M. T Drts

Laisser un commentaire