Ads 1

ANNONCE D’UNE COALITION ENTRE PASTEF, TAXAWU SENEGAL, PDS ET PUR : LE CRD ET JOTNA PRENNENT ACTE ET VOTENT DES ALLIANCES LOCALES

0 313

Les leaders du Congrès de la Renaissance Démocratique (CRD) et de la coalition Jotna disent respecter la décision de Pastef, de Taxawu Sénégal, du Pds et du PUR de faire cavaliers seuls lors des élections locales prévues pour le 23 janvier 2022. Pour autant, en conférence de presse hier, mardi 24 août, Thierno Alassane Sall de la République des valeurs et leurs camarades qui restent convaincus que seule l’unité de l’opposition permettrait de venir à bout du régime de Macky Sall, invitent leurs mandants de former des alliances au niveau local.

L’annonce du lancement, dans les prochaines heures, de la coalition entre le Parti démocratique sénégalais (Pds), Pastef/Les Patriotes, Taxawu Sénégal et le Pur a mis sens dessus sens dessous l’opposition sénégalaise.

Après le leader du mouvement politique Agir de Thierno Bocoum qui a fustigé la démarche «cavalière» de Khalifa Sall, Oumane Sonko et de Karim Wade, alors que des discussions étaient en cours pour une large alliance de l’opposition aux élections locales prochaines, c’est au tour du Congrès de la Renaissance Démocratique (CRD) et de la coalition Jotna de monter au créneau pour se prononcer sur ladite position de leurs camarades de l’opposition.

En conférence de presse hier, mardi 24 août, les membres du CRD de Thierno Alassane Sall de la République des valeurs, d’Abdoul Mbaye de l’Act, de Mamadou Lamine Diallo de Tekki et leurs camarades de la coalition Jotna prennent acte et respectent la décision prises par les leaders cités ci-dessus.

Toutefois, le CRD et Jotna pensent qu’au-delà des intérêts personnels et «petitement politiciens» des uns et des autres, l’idéal aurait été de se recentrer dans la prise en charge des attentes légitimes des populations pour alléger les souffrances des sénégalais face à un régime préoccupé, à leur avis, par le «Mburu Ak Soow», titillant ainsi le chef de l’Etat, Macky Sall qui décrivait par ces mots ses rapports avec Idrissa Seck de Rewmi, son nouveau allié dans la mouvance présidentielle.

Mieux, pour eux, la meilleure stratégie procède de la construction d’un large rassemblement, dans laquelle chacun doit trouver sa place pour contribuer à la victoire, surtout qu’il s’agit d’élections locales. Pour autant, cette autre frange de l’opposition ne compte pas baisser les bras face à cette volonté du Pastef, de Taxawu Sénégal, du Pds et du Pur, de les écarter de leur coalition et pense tout de même qu’il est encore possible de fédérer l’opposition.

En effet, ils informent que partout à l’intérieur du pays, il a été donné des instructions à leurs mandants de discuter et d’être ouverts à tous les membres de l’opposition pour trouver des consensus afin de faire face aux candidats du régime en place.

Le CRD et la coalition Jotna espèrent en outre compter sur l’engagement dans cette direction de chaque organisation citoyenne, de chaque bonne volonté soucieuse de l’intérêt national, de chaque parti politique préoccupé parla situation désastreuse actuelle du Sénégal et des collectivités territoriales.

Laisser un commentaire