Ads 1

1ÈRE OFFENSIVE DES CDD DU PORT : LE NOUVEAU DG MOUNTAGA SY AU CŒUR D’UN ÉNORME SCANDALE

0 4 714

À peine quelques mois après son arrivée à la tête du Port Autonome de Dakar, Mountaga Sy se trouve au cœur d’un énorme scandale impliquant les employés titulaires d’un contrat à durée déterminée (CDD). Alors que l’ambiance au Port de Dakar est plus que jamais électrique, l’ancien Directeur général de l’Apix a multiplié les erreurs dont comptent bien profiter ceux dont il voulait couper discrètement la tête.

Tout est parti d’un mail qui a fuité. Les portuaires, fraîchement revenus des fêtes de fin d’année, ont eu la surprise de leur vie en voyant surgir dans les différents groupes d’échanges un mail dont le contenu parle d’une recommandation forte en vue de la réduction de la masse salariale de la société nationale. Dans ce sens, il a été demandé aux différents directeurs sectoriels de « prendre toutes les dispositions nécessaires afin d’éviter de faire travailler tout temporaire dont le contrat arrive à terme le 31 décembre 2022 ». Assez pour que les mis en cause, qui flairaient le coup bas depuis plusieurs semaines, montent au créneau et forment un collectif.

Malgré les vaines tentatives de faire passer la fuite pour un malentendu ou une fausse alerte, de nombreux éléments sont venus s’ajouter à une liste de zones d’ombre déjà bien fournie. En effet, alors que certaines indiscrétions font état du recrutement d’environ 80 nouveaux portuaires, l’actuel DG du Port est remercié par sa population d’Aeré Lao… pour la formation aux métiers portuaires de 45 jeunes qui devraient commencer à travailler dans une semaine. Drôle de manœuvre pour une personne qui est censée officiellement réduire la masse salariale.

Pour être plus explicite, la vérité dans cette affaire se trouverait dans une vaste opération injuste de grand remplacement des portuaires qui n’ont pas la chance d’avoir un CDD.

Pour rappel, le Président Macky Sall a dit et répété que l’année 2023 serait une année sociale, avec la stabilité du pays en priorité. Reste à savoir si Mountaga Sy respecte les volontés du chef de l’Etat ou s’il est prêt à envoyer des centaines et des centaines de soutiens de famille au chômage pour satisfaire sa propre clientèle politique.

Une chose est sûre, le collectif des CDD du Pad est prêt à mettre un grand coup de pied dans la fourmilière et à faire vibrer le siège de celui qui n’est en poste que depuis quelques mois.

En lieu et place de ces basses manœuvres, M. Sy devrait notamment s’occuper de tous ces directeurs retraités qui ont été prolongés, au détriment d’une relève pleine de ressources et d’avenir. La messe est dite : les temporaires du Port ne seront pas les victimes expiatoires du Directeur général Mountaga Sy et ils entendent mener une série d’offensives jusqu’à ce qu’il revienne à la raison, de gré ou de force.

Laisser un commentaire