Ads 1

12EME JOURNEE DE LA MISERICORDE: PAPA SALIOU DIOP PLAIDE POUR QUE LE 5 MAI SOIT INSCRIT DANS L’AGENDA REPUBLICAIN

0 126

A l’image des autres dates consacrées par la République, l’initiateur de la journée de la miséricorde, Papa Saliou Diop, demande solennellement à l’Etat du Sénégal que la date du 5 mai soit définitivement marquée, en lettres d’or, dans l’agenda institutionnel.

En conférence de presse en prélude à l’évènement, l’ancien employé de la Présidence de la république estime que la miséricorde doit être conçue sous forme de projets et programmes pour sauver l’humanité de la déchéance morale, économique et sociale dans laquelle elle patauge.

Des récitals de Coran, des prières et des actions sociales vont ponctuer la journée du 5 mai qui sera célébrée à la Cité Soprim de la commune de patte d’Oie. Comme chaque année, Pape Saliou Diop organise en souvenir à Serigne Saliou Mbacké, son guide spirituel et formateur qui lui avait suggéré d’être au service exclusif de la communauté et des citoyens. Il l’avait même inspiré les soubassements mystiques du chiffre 5 en choisissant le jour (5) du 5ème moi (Mai) 2005 et depuis ce jour, c’est comme une révélation et une mission qu’il s’est assigné d’organiser cette journée pour la communauté toute entière.

« Au-delà des œuvres sociales, je veux suggérer à la communauté que la miséricorde reste, à ce jour, la seule alternative pour l’humanité pour vaincre la pauvreté, les maladies et les souffrances de toutes sortes. Nous allons désormais concevoir des projets et programmes qui vont s’articuler autour de cette notion qui inclut toutes les couches de la société et même des êtres vivants de manière générale » a-t-il martelé.

En vrai croyant, le talibé Mouride de poursuivre : « Nous allons nous apercevoir que tous les problèmes qui inquiétaient l’humanité ont des solutions. Nous allons en quelque sorte sauver l’humanité et nous y croyons d’autant plus que c’est Dieu qui est au début et à la fin de tout processus et de toute chose et sans LUI, rien ne peut exister ».

« Ce sont des valeurs que nous incarnons et dont nous pensons qu’il faudrait mieux les partager et cela devrait commencer par les autorités qui doivent s’approprier de ce concept et d’en faire la promotion en commençant d’abord par institutionnaliser cette journée. Que le 5 mai de chaque année soit célébré et intitulé ‘’journée de la miséricorde’’ », a indiqué Pape Saliou Diop, l’initiateur de cette journée au Sénégal, et plus tard en Afrique et dans le monde.

Youssouf NDIONGUE

Laisser un commentaire