Ads 1

🔴VIDÉO–26ÈME EDITION DU KAZU RAJAB À HANN MARISTES : LES JEUNES INVITÉS À UNE PRISE DE CONSCIENCE ET AU RESPECT DES GUIDES RELIGIEUX

0 900

La famille El Hadj Boubacar Touré de Hann Maristes a commémoré la 26ème édition du
Kazu Rajab dans la nuit vendredi au Samedi à Hann Maristes sous le thème « Le Miracle du Isrâ et Mīraj ou le Voyage Nocturne et l’Ascension du Sceau des Prophètes Mohamed (psl) « . Des grands moments de pure ferveur religieuse qui ont permis aux différents représentants des tarikhas venus prendre part à la cérémonie, d’inviter la jeunesse sénégalaise à une prise de conscience par rapport à son comportement vis-à-vis des chefs religieux du pays. L’occasion a aussi été pour ces derniers d’exorter toute la oumma islamique à rester unie et solidaire, mais surtout à œuvrer pour la paix et la concorde nationale.

C’est devant un parterre d’invités venus des quatre coins du pays que la nuit du Kazu Rajab a été célèbrée à Hann Maristes sous le thème « le miracle du Isrâ et Mīraj ou le Voyage Nocture et l’Ascension du Prophète Moḥamed (Psl) ». En effet, cette 26ème édition du Kazu Rajab de Hann Maristes a été marquée par la forte présence des fidels musulmans venus de partout à travers le pays pour célébrer l’islam. Et cette année encore, la commémoration de la nuit du 27 Rajab correspondant à la nuit du vendredi 17 au samedi 18 février, tenue dans la plus grande ferveur religieuse, a battu tous les records d’affluence des précédentes éditions.

C’est durant cette nuit que Dieu a accordé un miracle éminent au Sceau des Prophètes Mohamad (Psl), en l’honorant à travers l’Ascension vers les sept cieux afin qu’il voit les choses étonnantes du monde céleste selon Imam Ahmadou Touré, Khalife de la famille.

« C’est au cours de ce voyage nocturne que ALLĀH a élevé le Prophète de l’islam en honneur. Ainsi à travers le miracle du Voyage nocturne, Il a fait voyager le Sceau des Prophètes (Psl) à partir de La Mecque, honoré jusqu’à la Mosquée Al-Aqṣâ, que Dieu préserve de tout mal, avant de revenir avec les cinq prières quotidiennes que nous pratiquons aujourd’hui, nous musulmans », a-t-il indiqué en présence du Khalife général de Bambilor et de toutes les familles religieuses du pays, des autorités coutumières et locales de la commune de Hann Bel air, du maire de Keur Madiabel, du Pr Amsatou Sow Sidibé entre autres.

L’Imam ratib de Hann Maristes de saisir cette opportunité pour magnifier l’importance capitale que revêt ce programme qui constitue un moyen de lutte contre la pauvreté et la crise économique et financière, mais aussi les problèmes sociaux de la zone des Maristes et ses environs, avant de confondre en remerciement l’ensemble des invités et inviter les fidels au respect strict des cinq prières tel que enseigné par le Prophète (Psl).

Les différents intervenants qui ont tous embouché la même trompette, sont également revenus sur la vie et l’oeuvre de l’initiateur du Kazu Rajab à Hann Maristes, El Hadj Boubacar Touré, il ya de cela 26 ans.

Dans sa prise de parole, le khalife général de Bambilor a, aprés fait des témoignages à l’endroit de la famille Touré notamment ses relations avec l’Imam Touré, a incité les talibés et les musulmans à rester dans le droit chemin et à œuvrer pour l’unité, la paix et la concorde telles que recommandées par le prophète de l’islam (paix et salut sur lui). Thierno Amadou Ba qui, malgré un programme très chargé a tenu à prendre à la cérémonie, a aussi formulé des prières pour le retour de la paix au Sénégal.

« Aux insulteurs des chefs religieux et à tous ces jeunes qui font du banditisme en herbe », Cheikh Abdoul Aziz Ndiaye, dans sa prise de parole, a demandé aux jeunes de « revoir leur comportement en respectant les guides religieux, seuls représentants de l’islam sur terre et à penser au jour du jugement dernier ».

Venu également prendre part à la cérémonie, Cherif Mahfou, représentant de cheikhna cheikh Sadibou a lui aussi, lancé un message à l’endroit de la jeunesse du pays, à prendre conscience des actes qu’elle pose, avant d’inviter les familles religieuses à réunir leur force en restant soudées afin d’éviter de fragiliser la religion.

Le clou de la cérémonie officielle a été l’intervention de Chérif Mouhamad Faham Aidara venu de Baladoul Amine en Mauritanie qui a, lui aussi, tenu à marquer l’événement religieux par sa présence en compagnie d’une forte délégation. Ce dernier qui s’est dit prêt à accueillir chez lui en Mauritanie, tout enfant sénégalais qui souhaite apprendre et mémoriser le Saint Coran, n’a pas manqué de prier pour la paix et la concorde nationale au Sénégal.

Aly SALEH

Laisser un commentaire