Ads 1

VOUS ATTENDEZ LE MALI POUR VOUS INDIGNER? (PAR ANSOU SAMBOU)

0 59

Groupe armé peulh au maliOù étiez-vous quand le Burundi subissait le nettoyage ethnique sous la dictature capricieuse du suprématiste Pierre Nkurunziza? 

Où étiez-vous lors des tueries ciblées et ethniques du Kenya voisin?

Ce pays vit sous les caprices meurtriers Ouhuro Kényata, son président qui trouve toujours le prétexte de réchauffer le pays après chaque élection truffée de fraudes. Il réprime et tue les peuples « Luo », ethnie de l’opposant Raila Odinga.

Qu’avons-nous fait des guerres tribales et ethniques des provinces congolaises dans le Kasaï central et le nord Kivou ? Des tueries qui se poursuivent toujours depuis plus de 10ans. Les rapports parlent de centaines de morts par an et de multiples charniers de cadavres non encore découverts. Même le Cameroun qui sort d’une élection truffée d’irrégularités connaît des tueries ethniques et communautaires depuis 4ans dans la zone anglophone. Là aussi, un président installé depuis 1985 règne en autocrate et fait bloc avec l’Occident notamment la France, son premier partenaire.

Qu’avions-nous fait pour dénoncer et arrêter les affrontements ethniques et communautaires en Éthiopie, pays qui abrite le siège principal de l’Union Africaine ?
Récemment, pour apaiser les tensions et faire un pas vers la réconciliation, le président a nommé un premier ministre natif de l’EST et venant d’une ethnie (Oromo) jusqu’ici marginalisée et violentée par les ethnies somali et tigray. Mais cela n’a pas suffi pour effacer la haine et les envies revanchardes de cette communauté qui forme avec l’ethnie Amhara 60% de la population.

Pour rappel, les Oromos et les Amharas avaient organisé des mouvements de contestation qui se sont soldés par des milliers d’arrestations et 960 morts en 2016. Ils s’insurgeaient contre leur marginalisation et la concentration des actions du gouvernement ailleurs et l’accaparement des biens publics par les ethnies minoritaires (Tigray et Somali) qui dirigent le pays.

Le cas du Mali, pour ceux qui viennent de le découvrir, dure depuis bientôt 5ans. Et pourtant, le nombre de morts de cette dernière tuerie n’a pas battu le record. Bien d’autres épisodes de violence on fait plus de morts dans le pays notamment au Nord Mali. Cependant, je précise que ce post ne fustige point les internautes qui s’émeuvent et s’indignent, mais pointe le doigt sur le laxisme de nos chefs d’État et de l’Union africaine qu’un journaliste avait qualifiée de syndicat de dictateurs qui s’entre protègent et s’arrangent pour pérenniser un système monstrueux d’exploitation et de prédation des peuples et leurs ressources. Tant que l’Union africaine dans sa forme actuelle sera là, le cautionnement de ces ignominies se poursuivra, les peuples continueront de souffrir et seront toujours obligés de prendre en charge leurs problèmes et parfois de la plus sanglante et sauvage des manières.

Puis-je me répéter ici: « les APE, la mal gouvernance, la monnaie, l’analphabétisme sont une incroyable machine à produire de l’immigration et de la violence car ils appauvrissent, affaiblissent et offusquent les peuples africains. »

Voilà ma vision des choses en attendant les vôtres pour que l’on agisse ensemble et de façon simultanée pour espérer des effets significatifs capables d’infléchir les donnes et d’apporter les changements radicaux nécessaires.

 

 

Laisser un commentaire