Ads 1

VIDÉO – PORT DE DAKAR : LA CONGESTION FAIT PERDRE CHAQUE ANNÉE 9 MILLIARDS DE FCFA À L’ÉCONOMIE SÉNÉGALAISE

0 77

Aboubacar Sedikhe Beye dg pad sur la congestionAprès plus de soixante-dix (70) ans de cohabitation « pacifique », le Port Autonome de Dakar (PAD) et la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar (CCIAD) ont procédé, ce mardi 18 février 2020, à la signature d’une importante convention de partenariat dont la mise en œuvre pratique devrait, à terme, partciper à modifier substantiellement la structure de l’économie sénégalaise.

Le moins que l’on puisse dire, est que le directeur général du PAD fonde énormément d’espoir sur cette « convention de partenariat exceptionnelle » qu’il vient de signer avec la CCIAD. Et il fallait y penser après plus de soixante-dix ans de cohabitation entre ces deux acteurs majeurs de l’économie sénégalaise, intervenant dans l’enceinte du port.

« Le caractère exceptionnelle de la cérémonie d’aujourd’hui c’est aussi la possibilité d’ajouter des points de croissance à notre économie. La congestion est estimée entre 6 et 8% du PIB du Sénégal. Ce qui donne entre 700 et 900 milliards perdus parce que simplement il faut en moyenne treize (13) heures à un camion pour entrer et sortir du port. Donc il est extrêmement important que nos deux entités puissent travailler ensemble pour lutter contre cette congestion. D’où le sens de cette cérémonie qui nous réunit aujourd’hui », souligne Aboubacar Sédikh BEYE.

Toutefois, le DG du PAD reconnait que si une telle initiative a pu prospérer, c’est bien parce que les dirigeants des deux entités, à tous les échelons, ont fait preuve de générosité et d’esprit de dépassement pour mettre en avant l’intérêt de la nation.

« C’est parce que nous avons pu être généreux dans l’effort. Plutôt que de regarder le gâteau qui est là, nous cherchons à l’élargir. Aujourd’hui le PAD c’est 19 millions de tonnes en 2019, et nous espérons passer à 20 millions de tonnes en 2020. Pour la CCIAD on s’accorde sur 5 millions de tonnes. Et c’est bien après tout cela que nous allons penser au partage entre nos deux entités », précise l’ancien directeur de la statistique dont les actions de tous les jours sont toujours inspirées du PSE.

Avant de terminer, il a formulé le vœu de voir ce partenariat se propager et devenir un modèle de référence pour tous ceux qui sont dans l’activité portuaire.

Irama SANÉ

{youtube}98nZhmfjMds{/youtube}

Laisser un commentaire