Ads 1

VIDÉO–COOPÉRATION SÉNÉGAL/TURQUIE : LA FONDATION DIYANET VAKFI SACRIFIE 1074 BŒUFS POUR 10.740 MÉNAGES

0 357

Le nombre important de bêtes achetées au Sénégal par Diyanet Vakfi vient renforcer économiquement la production du bétail au Sénégal et les revenus des éleveurs en cette période de tabaski selon le Directeur de Caninet du ministre l’élevage.

Créée en 1975 la fondation gouvernementale turque Diyanet Vakfi intervient dans plus de 149 pays à travers le monde. Mais pour cette année, le programme a concerné 82 pays dont le Sénégal selon Mohamed Tarik Akkoyun chef de la délégation turque composée de 16 personnes au cour d’une face à face avec la presse à l’Ambassade de Turquie à Dakar: « chaque année, nous essayons d’organiser ce programme de grande envergure dans les meilleures conditions possibles avec au total 80 mille bœufs abattus cette fois-ci pour 4 millions 500 mille familles bénéficiaires à travers le monde ». A-t-il dit avant d’ajouter en : « en ce qui concerne le Sénégal, 1074 bœufs ont été sacrifiés pour environ 10 mille 740 ménages bénéficiaires dans les zones de Matam, Mbour, Thiès, Louga, St Louis, Kaolack, Fatick et Dakar. Et nous allons continuer à réaliser ce programme tant que nous aurons la force et les moyens de le faire ».

Ce que le point focal de la fondation a conforté en magnifiant les relations fraternelles qui existent entre les peuples et le travail effectué par les bénévoles après avoir félicité et remercié son excellence M. Ahmed Kavas, ambassadeur de Turquie au Sénégal: « ce n’est pas facile de laisser sa famille et d’aller passer la fête de tabaski loin de chez soi, c’est un élément de taille à saluer. Il y’a aussi derrière tout cela les donateurs composés de médecins, d’infirmiers, de fonctionnaires, de commerçants entre autres qui donnent leur argent chaque année pour que leur projet puisse se réaliser », informe Dr Mohamed Said Ba, représentant résident de la fondation et par ailleurs secrétaire général du Forum Islamique pour le Développement et l’Education au Sénégal, qui ajoute que: « ce n’est pas seulement pendant la tabaski, mais en période de ramadan par des distributions de kits alimentaires et dans les domaines de la santé, l’éducation et l’hydraulique où une cinquantaine de forage ont été réalisés dans différentes régions et d’ici peu, une dizaine de forages seront inaugurés à au nord et au sud du pays ».

Des actions que le directeur de cabinet du ministère de l’élevage et des productions animales a apprécié à sa juste valeur: « nous magnifions les relations bilatérales très vieilles entre nos deux pays, le Sénégal et la Turquie. Je ne vais pas énumérer les différentes réalisations qui sont de haute facture que nous voyons même au sein du ministère de l’élevage, au stade Abdoulaye Wade, à l’aménagement entre autres mais je voudrais juste l’accent dans le secteur de l’élevage qui nous intéresse, si la fondation vient au Sénégal vient acheter autant de bêtes, cela renforce le dispositif de production, c’est un renforcement économique de nos producteurs. Mais aussi les prestations de service, l’abattage et le dépeçage de la bête, la mise à condition de la bête immolée qui se fait à l’intérieur des abattoirs de la Sogas, sans compter au point de social, c’est au grand bénéfice des populations dans le besoins ». A-conclu M. khalilou Sow.

Aly SALEH

Laisser un commentaire