Ads 1

SONKO VS MACKY ET SON SYSTÈME : DE L’ADVERSITÉ À L’ANIMOSITÉ (Par Ansou SAMBOU)

0 72

sonko frappe encore dans le camp présidentielD’abord minimisés, Ousmane Sonko et le PASTEF ont pu franchir l’étape d’une formation politique nouvelle et petite pour devenir plus que gênants pour la coalition au pouvoir.

Depuis les législatives dernières qui ont vu Ousmane Sonko entrer à l’assemblée nationale avec ses 37.000 voix que la coalition Ndawi askanwi lui a données, la coalition au pouvoir a vu disparaître son matelas de confort.

 

Pourtant majoritaire à l’assemblée nationale, la coalition Benno vit un malaise profond avec comme cause, l’honorable député Ousmane Sonko désormais surnommé « député du peuple  » par les sénégalais conscients du travail formidable qu’il mène à l’hémicycle.

Sa seule présence a rehaussé la qualité et le niveau des débats à l’assemblée par ses contributions pertinentes et ses interpellations qui ne passent plus inaperçues. Difficile de démonter ses raisonnements, ses analyses cohérentes basées sur une solide connaissance des dossiers d’Etat et de gestion des affaires publiques. Les multiples points et conférences de presse avec des dénonciations sur la mauvaise tenue des affaires par le régime en place, vont finir par transformer l’ennui en mépris du côté du pouvoir.

Mais très vite, les défiances et les invitations audacieuses au débat public vont faire de PASTEF et son leader, le poil à gratter. L’acte de trop qui a sonné comme une déclaration de guerre au système et au régime, c’est le second livre d’Ousmane Sonko en seulement une année.

En effet, le 16 septembre 2018, une méga cérémonie de présentation de son livre-vision, en direct sur une chaine de télé de la place et sur les réseaux sociaux, avec à la fin une déclaration de candidature, a définitivement fait basculer la donne.

Le mépris devient ainsi une animosité jamais vécue en politique au Sénégal. Les attaques fusent de partout: accusations fallacieuses et mensongères, menaces de mort, injures, tentatives de décrédibilisation, etc. Rien n’est oublié. Un laboratoire de mensonges et destruction est mis en place juste pour freiner la montée spectaculaire de PASTEF auprès des masses populaires et des intellectuels mais surtout des jeunes qui ont déclaré leur amour à Ousmane Sonko comme en atteste leur présence massive à la présentation du livre SOLUTIONS le 16 septembre.

Face à ce succès retentissant, le pouvoir en place a opposé à cette originalité et son caractère inédit, une entreprise de musellement, d’anéantissement de ce livre qui se vend désormais comme de petits pains. Jamais dans l’histoire du Sénégal indépendant, un livre d’un candidat à l’élection présidentielle n’a suscité autant de succès, d’intérêt.

Ce qui a définitivement mené le mépris et l’adversité à l’animosité féroce comme en témoignent l’agressivité et la violence verbale des membres du pouvoir et leurs proches que je qualifie de « systemards » qui tiennent à préserver leurs intérêts à tout prix. Comme des poux à la peau d’un mammifère, ils s’accrochent de toutes leurs forces pour freiner l’ouragan Sonko et maintenir ainsi leurs complices au pouvoir.

Après Abdoulaye Wade jadis dans l’opposition, jamais un candidat a fait face à une aussi grande diabolisation. Elle passe à une dimension gigantesque vues les calomnies et accusations dont Ousmane Sonko a fait l’objet. Mais comme un volcan en éruption, l’ouragan Sonko se déchaînera sur ce système pour le démanteler et le décapiter définitivement pour le bouter hors d’ici avec ses méfaits néfastes.

#Nous sommes amoureux de Sonko ! Vive les SOLUTIONS pour un Sénégal nouveau !

Patriotes, nous sommes, Pastef nous voterons !

Le don de soi pour la patrie !

Ansou Sambou
Laisser un commentaire