Ads 1

RUMEUR SUR LE SACCAGE DE LA PERMANENCE DE L’APR VDN : PAPE MAËL THIAM DÉMENT ET ALERTE SUR L’EFFET DES ‘’FAKE-NEWS’’

0 48

pape mael thiam administrateur aprLe site Seneweb avait publié une information relative au saccage de la permanence du parti du Président Macky Sall sise sur la VDN. Reprise par la TFM, cette information avait fini de produire un effet que ne pouvait laisser passer l’administrateur lui-même sans apporté un démenti. C’est à travers un point de presse que Pape Maël Thiam a ainsi alerté sur l’effet des ‘’fake-news’ qui, dit-il, « si on n’y prend garde, risquent de chambouler l’ordre normal de l’évolution d’une république ».

 

Valait-il la peine d’apporter un démenti sur un prétendu saccage dont la permanence de l’APR aurait été la cible ? Mais, à l’entrée de la permanence de l’APR, une bonne dizaine de ‘’bodyguards’’ attendaient sur la devanture. De loin, on se demande ce qui peut bien se passer, car, cette image était inhabituelle pour quelqu’un qui y passait souvant.

Bref, à en croire Pape Maël Thiam, « des personnes proches m’ont appelé de partout dans le monde pour en avoir le cœur net. Mais il faut dire que j’étais broyé par cette information qui, pourtant, m’a trouvé dans mon bureau de la permanence. Je me demandais même ce que cette information voulait insinuer. C’est grave dans une démocratie qui se respecte. Les journalistes doivent comprendre l’importance de leur mission qui doit être aux antipodes des ‘’fake-news’’. On ne les attend pas sur ce terrain, et ils doivent avoir en tête que le pouvoir comme l’opposition ont besoin de la presse pour jouer son rôle de régulateur et de développement. Ce ne sera pas seulement sur la chose politique, mais sur bien des aspects de la vie comme l’agriculture, l’éducation, la santé, entres autres secteurs vitaux », explique l’administrateur de l’APR. Qui ne voulait pas se prononcer sur l’actualité marquée par le recalage d’une vingtaine de candidats à la présidentielle. « Je ne commente pas la décision du Conseil Constitutionnel » était l’argument derrière laquelle se réfugiait Pape Maël Thiam.

Youssou NDIONGUE

Laisser un commentaire