Ads 1

RAPT DE « BÉBÉ AÏDA » : LES TROUBLANTES DÉCOUVERTES SUR LA RAVISSEUSE

0 38

«Bébé Aïda» a été retrouvée saine et sauve. Sa ravisseuse a été arrêtée. Elle a avoué les faits en jurant n’avoir jamais cherché à faire du mal à l’enfant. Elle s’appelle Sira Dramé. Elle est gambienne et commerçante.

Ça, c’est la version de l’histoire qui est ressortie après l’arrestation de cette dernière. Le journal Libération renseigne que tout ceci est de la fiction.

D’après le journal, la dame ne s’appelle pas Sira Dramé, mais Sira Diallo. Et elle n’est pas de nationalité gambienne, mais sénégalaise.

Interpellée sur le décalage entre ses déclarations sur son identité et les informations fournies par la Direction de l’automatisation du fichier (DAF), suite à une saisine des enquêteurs, la mise en cause a avoué avoir menti. Sans donner d’explication.

Mais les enquêteurs n’étaient pas au bout de leurs surprises. D’après LIbération, ils ont découvert sur le téléphone portable de Sira Diallo plusieurs photos d’enfants. En guise d’explication, cette dernière a juste déclaré être «fascinée par les enfants».
Autre zone d’ombre : la police a découvert à partir du compte Snapchat de la dame que l’homme qu’il présente comme son époux vivant à l’étranger savait qu’elle gardait «Bébé Aïda» dans son appartement à Pikine. Lorsqu’elle a été interpellée sur ce point, la suspecte a déclaré avoir menti à son mari en lui disant que l’enfant lui a été confié.

Sira Diallo sera déférée ce jeudi au parquet de Pikine-Guédiawaye pour séquestration d’un enfant mineur.

Laisser un commentaire