Ads 1

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE : LES MINISTRES DE L’INDUSTRIE DES PAYS MEMBRES DE L’OAPI EN CONCLAVE À DAKAR (VIDÉO)

0 88

les ministres de lindustrie des pays membres de loapi en conclave à dakarMoustapha Diop, Ministre de l’Industrie et de la Petite et Moyenne Industrie a présidé ce mardi 11 décembre,  dans un grand complexe hôtelier de la place, la réunion de la 58ème session ordinaire du Conseil d’Administration de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI), en présence de ses homologues des pays membres de ladite Organisation.

En sa qualité de président en exercice, il a exhorté ses collègues et la direction à raffermir les liens pour une bonne promotion de la propriété intellectuelle dans leurs pays respectifs afin de mettre en place un office de la propriété intellectuelle moderne et efficace qui répond aux exigences des inventeurs et des créateurs.

Créée en 1962, l’OAPI est une organisation intergouvernementale qui regroupe dix-sept (17) pays dont le Sénégal. Sa mission essentielle est d’assurer la protection de la propriété intellectuelle pour le compte de chacun des Etats membres, mais également de participer au développement technologique desdits Etats.

Cette rencontre de Dakar est d’une importance capitale, eu égard aux points cruciaux débattus et relatifs à la question de l’examen des demandes de brevets d’invention à l’Oapi, celui des instruments juridiques sur la protection des savoirs traditionnels et des expressions culturelles anciennes.

La clôture de cette 58ème session coincide avec la célébration des dix ans d’existence du Fonds fiduciaire du japon pour la propriété intellectuelle à l’intention des pays en voie d’émergence. Et le directeur général de l’organisation africaine de la PI, « ce fonds a joué un grand rôle dans le cadre d‘appui du programme de formation de master II en propriété intellectuelle, organisé au sein de l’Académie en PI, et ainsi, plus de deux cent auditeurs ont déjà été formés depuis déjà 7 bonnes années ».

Sur la même lancée, Moustapha Diop souligne que « cette session du conseil des Ministres est un moment phare de la rencontre de Dakar en ce sens qu’il a permis aux administrateurs de tabler définitivement sur la gestion de la direction au cours des douze derniers mois C’est aussi l’occasion données aux Ministres collègues de donner ou de revoir des orientations stratégiques sur le fonctionnement de l’organisation afin de pouvoir voter le budget adapté aux exigences notées »

Dans les fonds des débats, trois points majeurs ont été spécialement élucidés. Il s’agit de l’examen des inventions dans lequel l’Oapi souhaite s’engager, avec la mise en place de ce type d’examen qui va, à terme, favoriser l’éclosion des industries nationales tout en les rendant plus compétitives.

Sur le second aspect, toujours en plénière, la mise en place d’un système d’information stable et performant de nature à permettre aux autres une connectivité des Structures Nationales de Liaison (SNL) dont l’action vise à contribuer à améliorer la productivité et rendre l’Oapi compétitive.

Et le dernier point inscrit à l’ordre du jour était afférant à la définition des instruments juridiques sur la protection des savoirs traditionnels et des expressions culturelles classiques pour préserver le patrimoine culturel des Etats membres et en faire un instrument de développement.

Irama SANÉ

{youtube}HmJgMIGBS_Y{/youtube}

Laisser un commentaire