Ads 1

PROMOTION D’UNE MEDIATION DE PROXIMITE : Me ALIOUNE BADARA CISSÉ ‘’ARME’’ SES DÉMEMBREMENTS RÉGIONAUX

0 60

ALIOUNE BADARA CISSE MEDIATEURApprofondir la connaissance de la médiation dans sa diversité d’applications et sa contribution publique, tel a été l’objectif de ce conclave ouvert, ce jeudi, par le Médiateur de la République, dans le cadre du forum de présentation des études. Ainsi, en collaboration avec les démembrements régionaux qui vont jouer ce rôle d’alerte et de veille pour une médiation de proximité réussie, Alioune Bandara Clissé a plaidé pour la mise en en place d’une plateforme nationale afin de mieux de servir les populations.

Le travail de médiation n’a jamais été une chose aisée. Il est donc conseillé, parfois, de recourir à une médiation et trouver un accord à l’amiable avant d’enclencher tout processus judiciaire. « Et c’est là qu’il faut trouver l’importance de travailler avec les démembrements régionaux », atteste, dans son propos introductif le Médiateur pour qui, « la médiation, dans la stricte mesure où elle n’est pas institutionnelle, sert forcément, mais ne le fait pas autant que nous l’aurions souhaité, nous voulons l’inscrire dans son mode nouveau pour en faire une médiation durable, sur des sujets que nous dépassons, mais pas des médiations récurrentes ».

Selon lui, « dans la réflexion de la structuration de la médiation de proximité, l’élément fondamental est la médiation durable, une étape majeure à des solutions définitives ». En compagnie de ses homologues du Portugal et du Peuple des Canaries, Me Cissé a souhaité voir ces médiations prospérer dans les maisons, les quartiers, les rues, les stades. Car, estime-t-il, « les maisons de justice participent beaucoup à cela, les interventions non institutionnelles des mamans et papas, des anciens délégués de quartiers, des imams, des chefs religieux que nous avons constatées l’année dernière lors de la crise scolaire, cette implication de cette couche a participé pour beaucoup à l’instauration d’une paix sociale ».

Dans la même veine, Dr Cheikh Thiam, son conseiller spécial soutient que « la Médiature de la République a tenté d’améliorer sa visibilité et son accessibilité dans les territoires de l’intérieur du pays à travers une tournée nationale et en diversifiant les offres de services. « En moyenne plus de 80 % des dossiers de réclamation portés à son attention provenaient de la région de Dakar. Un tel déséquilibre est systématique d’une distribution déséquilibrée de l’accès à l’Institution qui est défavorable aux territoires de l’intérieur et à ces citoyens », a-t-il déclaré, en marge de la cérémonie d’ouverture de cet atelier de formation institué dans le cadre de Demos. 

Youssouf NDIONGUE

Laisser un commentaire