Ads 1

PROCÈS POUR ESCROQUERIE PRÉSUMÉE : UN AN FERME REQUIS CONTRE LE JOURNALISTE PAPE NDIAYE

0 5 730

Un an de prison ferme. C’est ce qu’encourt le journaliste de Walf tv Pape Ndiaye. En effet, devant le Tribunal des flagrants délits de Dakar lundi, pour les faits d’escroquerie présumée et d’actes de nature à jeter le discrédit sur une institution judiciaire, le procureur a requis la condamnation contre le prévenu. « Il a mis en avant sa qualité de chroniqueur judiciaire c’est ce qui a déterminé les remises.

Les parties civiles ont accepté le prêt, c’est convenu, car ces dernières savaient les restes qu’elles encouraient. Il incrimine les autorités policières et judiciaires pour se dedouader cela témoigne de sa mauvaise foi manifeste, car comment ces autorités savaient qu’il devait de l’argent. Ces agissements sont à déplorer », a indiqué le maître des poursuites.

Pour sa part, Pape Ndiaye a clamé son innocence estimant que les sommes de 1 million FCfa et 500.000 FCfa sont des prêts. Il dit également qu’aucune partie civile n’a porté plainte mais ces dernières sont manipulées par le Directeur de la Sûreté urbaine, le commissaire Bara Sangare, et le procureur de la République Serigne Bassirou Guèye qui, ajoute-t-il, lui en veulent pour ses critiques contre la justice.

Le chroniqueur de Walf, qui dit n’avoir jamais de contradictions dans ses déclarations, déclare avoir connu Ndèye Awa Ndir en 2019 et celle-ci lui a dit qu’elle s’intéressait à ses chroniques et la sollicitait parfois sur des questions judiciaires.

Mais, il est dementi par son collegue Pape Maguette Guèye qui a révèle les avoir présenté en avril 2020. Il a souligné avoir dit à Pape que le patron de la dame avait des démêlés avec la justice et c’est après que Ndèye Awa l’a appelé pour se plaindre de Pape Ndiaye.

La défense est en train de plaider.

A suivre…

Laisser un commentaire