Ads 1

PORTRAIT DE LEADER : ASSOME, LA CASAMANCE À L’ÈRE DU LEADERSHIP FÉMININ

0 83

En Casamance, le leadership politique se conjugue dorénavant au féminin, ceci depuis l’implication de Assome Aminata Diatta dans le dispositif politique national aux côtés du Président Macky Sall.

 

De Thérèse King (Ministre de la santé sous Abdou Diouf) à nos jours, une femme ministre n’a fait autant qu’elle en termes de maillage du territoire.

Fille de gendarme, l’actuelle Ministre du commerce et des PME est élevée dans la discipline et la rigueur militaires. Ce qui d’ailleurs a fortement forgé son sens de l’honneur et du respect de la parole donnée.

De Dianky à Badiana, les sages ont été unanimes à dire qu’elle incarne la synthèse de la Casamance naturelle en valeurs.

Contrairement à certains hommes politiques, ASSOME n’a pas de frontières pour massifier et fédérer les synergies autour du Président de la République. Dans son Blouf, berceau patrilinéaire, elle a fortement secoué le cocotier de son voisin du Pastef Ousmane Sonko.

Loin des clivages politiques personnels, celle que certains observateurs ont fini de rebaptiser la Grande Royale de la verte Casamance consolide de jour en jour les bases du parti et de la coalition présidentielle. Aujourd’hui, beaucoup de militants frustrés et mis à l’écart ont repris du service pour accompagner Mme le ministre à la reconquête de l’électorat.

Le choix de ASSOME comme Ministre par le Président Macky Sall pour le compte de la région de Ziguinchor confirme selon certains analystes le génie politique qu’est le Chef de l’Etat. Parce que n’est pas détecteur de talent qui veut. Le candidat vainqueur de la présidentielle de 2019, après un cuisant revers électoral à Ziguinchor a su dénicher cette battante d’une efficacité personnifiée comme une solution. Jusque-là, la dame du Sud a longtemps fondu dans la masse. Certains Observateurs du monde des médias la décrivent comme une forte personnalité qui ne fléchit pas au moindre coup de tempête et d’orage de « l’ennemi. Elle n’est pas de nature à encaisser des coups sans en rendre au juste endroit. Elle sait donner l’impression de fléchir sans jamais en réalité rompre ou lâcher du lest. De mental solide, ASSOME a l’endurance dans les gènes. De quoi faire de cette Aline, l’amazone qui avance, déroule contre vents et marées. Elle est d’un style déroutant « l’ennemi » Elle sait mordre sans desserrer l’étau autour de l’adversaire. Mieux, elle est ce que l’APR compte aujourd’hui de foulard animé, identité recherchée par de grands leaders, fins politiques comme Macky Sall.

En perspective des locales, la coalition au pouvoir peut compter sur elle pour relever le défi de la lourde défaite infligée à Benno Bokk Yakaar aux dernières élections à Ziguinchor. Les coups non conventionnels ne manqueront pas contre cette grande femme d’Etat car il faut rappeler que la déroute du camp présidentiel à Ziguinchor est liée à la guerre permanente que se livrent au quotidien les différents responsables.

Le Président de l’Alliance pour la République (APR) Macky Sall devrait arrêter et démasquer les tireurs embusqués dans les colonnes de son parti. La trajectoire de Assome Aminata Diatta ne sera certes pas une promenade de santé mais sa détermination, son engagement, sa loyauté au Chef de l’Etat et son sens élevé de l’honneur permettront à cette amazone des Casernes de déjouer les micmac et faire face.

À l’image de son père, gendarme émérite ayant servi loyalement sa nation dans l’honneur et l’éthique, ASSOME réussira sans nul doute à placer le parti sur orbite en Casamance. Un historien-anthropologue français Christian Roch disait que la femme en Casamance bénéficie d’un statut particulier. Comme pour confirmer que celle qui est née dans les casernes fera l’affaire.

Babacar Fall

Laisser un commentaire