Ads 1

MALAISE AU SEIN DU PARTI SOCIALISTE : AMINATA MBENGUE NDIAYE AU BANC DES ACCUSÉS

0 433

Une mésentente entre les jeunes du Parti Socialiste et Aminata Mbengue NDIAYE a failli provoquer une division. Cependant, cette erreur a été rapidement rectifiée grâce à une concertation entre les responsables qui a duré plusieurs minutes. Les faits se sont déroulés au siège où les jeunes, qui avaient été interdits d’accès à la salle, ont finalement décidé de reporter leur rencontre avec les journalistes, jugeant nécessaire de distribuer le texte préliminaire qu’ils avaient en main.

Selon Amadou SOW, secrétaire général de la jeunesse socialiste du département de Dakar, << ses pairs souhaitaient tenir une conférence de presse pour défendre Sérigne Mbaye THIAM, victime d’attaques et de menaces récemment. Cependant, ils se sont vu refuser l’accès à la salle par Aminata Mbengue NDIAYE, qui n’avait pas compris l’objectif de la réunion. Après une longue concertation, ils ont tous retrouvé un terrain d’entente. »

Cette situation témoigne de la dualité existante au sein du PS entre les principaux membres. Les partisans de S.M. THIAM ont finalement été reçus par la Secrétaire Générale après avoir décidé de reporter la conférence de presse. Certains socialistes déplorent cette situation. L’intervention rapide d’Aminata Mbengue NDIAYE, secrétaire générale du parti, a été saluée par l’assistance. Amadou SOW a déclaré : « Nous avons annulé la conférence de presse pour plusieurs raisons. Nous n’avons rien contre personne. Nous sommes en phase avec notre coalition. Il est temps de travailler dans l’unité en suivant les directives de nos responsables. »

Il est indéniable que le Parti Socialiste est confronté pour la première fois à ce type de problème. La question de savoir si cette dualité entre les responsables ou ce malaise constaté n’affectera pas le bon fonctionnement du PS, qui est en coalition avec le parti au pouvoir, reste en suspens. Quoi qu’il en soit, les jeunes socialistes de Dakar restent déterminés à défendre les responsables de leur parti. Le communiqué distribué à la presse et signé par «< cette frange socialiste » pour mettre en garde toute personne qui tenterait désormais de menacer ou d’attaquer les principaux membres du parti de Senghor, tels que Sérigne Mbaye Thiam et compagnie, en témoigne.

Laisser un commentaire