Ads 1

MACKY SALL MET LE COUDE SUR SON PROJET D’AMNISTIE

0 801

Il n’y aura pas de loi d’amnestie des crimes liés aux manifestations de mars 2021 jusqu’à février 2024.

Le projet de loi d’amnistie qui devait être présenté hier en Conseil des ministres avant d’atterrir à l’Assemblée nationale, n’est plus à l’ordre du jour. En effet, le projet est mort-né ! Motif ? En réalité, d’après Le Quotidien, les réactions en public comme en privé, des membres de la majorité, ont eu raison de la volonté du président de la République.

Macky Sall a été contraint d’abandonner l’idée. Le chef de la Coalition Benno bokk yaakaar a été convaincu par les membres de son camp, de «l’erreur» qu’il allait commettre.

Il faut rappeler que le projet était passé le mercredi de la semaine dernière en Conseil des ministres. Mais plusieurs membres du gouvernement ne l’ont pas approuvé, et y ont même opposé un niet ferme. Le chef de l’Etat s’est accordé une semaine de réflexion, avec la secrète volonté de pouvoir surmonter les réticences de son camp.

Mais la bronca qu’elle a soulevée à travers le pays, a achevé de montrer à Macky Sall la difficile haie qu’il allait devoir franchir en persistant dans son projet. Des collaborateurs parmi les plus proches lui ont fait connaître leur nette opposition à l’idée d’amnistier certains crimes. Et au cas où il se serait obstiné, des ministres s’étaient même faits à l’idée de mettre leur démission en balance pour lui faire changer d’avis. Ayant subodoré tout cela, le Président Macky Sall n’a même pas évoqué le projet en Conseil des ministres d’hier.

Il semble aussi que les dernières sorties de Pierre Goudiaby Atepa et Alioune Tine, annonçant respectivement la volonté de concertation des deux parties et la sortie de prison de Ousmane Sonko, n’ont pas été du goût de certains membres de Benno bokk yaakaar. Qui n’ont pas compris que l’on puisse «sacrifier ceux qui ont été au front contre Ousmane Sonko, en plus de conforter les défenseurs de la thèse des détenus politiques».

L’abandon de ce projet de loi d’amnistie aura forcément des conséquences sur le dialogue souhaité par Macky Sall.

Laisser un commentaire