Ads 1

LUTTE CONTRE LA DROGUE : LES LEADERS COMMUNAUTAIRES À L’ÉCOLE DE LA DISSÉMINATION DES OUTILS TECHNIQUES

0 49

LUTTE CONTRE LA DROGUEIls sont 2 américains venus de la Cadca (coalition américaine anti-drogue), un représentant de l’Onudc, et deux représentants du centre Jacques Chirac de Thiaroye, à assurer une formation à l’intention de 30 participants issus de cinq communes (Diamaguène Sicap Mbao, Keur Massar, Médina Gounass, Rufisque Nord et Dalifort Foirail). L’objectif étant juste de renforcer les leaders communautaires intervenant dans la lutte contre la drogue, afin d’accroître le nombre de coalitions communautaires anti-drogue dans les comités mis en place à cet effet.

Pour Benoit Dagadu, formateur anti-drogue de la Cadca, « nous sommes bien dans une phase de répandre la formation chez les leaders communautaires. Nous intervenons depuis 2012 dans la formation des leaders à Pikine, et aujourd’hui, on veut toucher le maximum de cibles, ce qui fait qu’on y a associé les leaders communautaires qui interviennent dans cinq communes ».

Embouchant la même trompette, Pape Djiba, chargé de communication du Comité Interministériel de Lutte contre la Drogue (Cild) soutient que « la lutte contre la drogue nécessite une bonne stratégie. Nous mettons l’accent sur la prévention et la communication, les maitres-mots de la formation de cinq jours qui porte sur des modules dont le volet recherche de financement, une mise en place d’une coalition pour un diagnostic communautaire, une priorisation d’un plan stratégique, et une mise en œuvre du volet Renforcement de la capacité de la coalition ».

Mieux, ajoute le journaliste de la Radio Oxy-Jeunes de Pikine, « il s’agira de lutter contre la demande d’abord, ensuite, on compte doter les comités d’outils techniques pour qu’ils soient des auxiliaires de lutte contre la drogue. Enfin, et c’est de cela qu’il s’agit, nous formons les coalitions communautaires pour conduire des effets multiplicateurs pour le développement de la coalition dans le monde à travers ces relais communautaires ».

Il faut, cependant, comprendre que les phénomènes de toxicomanie, d’abus de substance et de trafic de drogue sont très complexes. « Ils ont un impact sur les efforts fournis dans la création des communautés saines. C’est l’occasion de rendre un hommage appuyé à Cheikh Diop du Centre Jacques Chirac qui, avec l’appui technique de la Cadca, a tenu à ce qu’on renforce les leaders communautaires qui sont en charge de la mise en place des coalitions anti-drogue », ajoute Pape Djiba.

Youssouf NDIONGUE

Laisser un commentaire