Ads 1

LETTRE OUVERTE ADRESSÉE À MONSIEUR LE MINISTRE/MAIRE DE SÉDHIOU ABDOULAYE DIOP

0 75

Lettre ouverte au maire de sedhiouMonsieur le maire Abdoulaye Diop, c’est avec un cœur meurtri que nous vous adressons cette lettre. Après plus de 3 ans d’interpellation sur la question du retard des travaux du stade municipal, nous dégainons encore une fois notre plume pour dénoncer et attirer votre attention.

Monsieur le maire, nous sommes au regret de constater que jusqu’à présent les travaux du stade municipal sont bloqués. Et pourtant, vous avez promis de régler la situation dans un bref délai. Nous ne comprenons finalement pas c’est quoi le véritable problème. Pourquoi les choses ne bougent pas ?

Monsieur le maire, la jeunesse Sédhioise est déçue de rester 4 ans sans jouer les névatanes au terrain municipal parce qu’il est en construction. Une construction qui est loin d’être achevée. Cela fait 4 ans que les navétanes se jouent au terrain du lycée Ibou Diallo. C’est à la limite inconcevable.

Monsieur le maire, cette question demeure vitale pour la jeunesse Sédhioise. Car, cela fait 4 ans que votre jeunesse se lamente pour avoir un stade à l’instar des autres régions du Sénégal. La question du stade semble être laissée en rade par la municipalité. Or, elle est prioritaire.

Monsieur le maire, à l’approche des élections présidentielles, vous avez promis que la situation sera réglée et que les travaux seront repris. Mais, il est regrettable de constater que rien n’est fait. Il faut agir et le plus vite possible ! Sinon vous risquerez d’être sanctionné par cette jeunesse déçue.

Monsieur le maire, si vous ne pouvez pas construire notre stade municipal, laissez-nous jouer les navétanes sur notre terrain sableux. Cette interpellation est nécessaire pour prendre la population à témoin. Parce que 4 ans sans réaction c’est trop.

Il est inacceptable qu’une ville comme Sédhiou, dont le terrain municipal a vu les premiers pas des internationaux tels Papis Demba Cissé, Sadio Mané et Moussa Seydi, ne puisse pas avoir un stade digne de son nom. C’est incroyable !

Pour terminer, nous demandons à monsieur le maire Abdoulaye Diop de tenir sa promesse de relancer les travaux. Monsieur le maire, il faut passer à l’acte ou nous laisser jouer les navétanes au terrain municipal. À bon entendeur, salut !

 

Collectif des jeunes NOUS RÉCLAMONS NOTRE STADE.

 

Sédhiou, le 25 mai 2019

Laisser un commentaire