Ads 1

LES ERRANCES D’UN SÉNILE (Par Papa Mali YOUM)

0 12 681

En analysant le discours à la nation du président de la République, on a l’impression d’entendre quelqu’un qui veut se faire réélire aux prochaines échéances électorales.

Un discours électoraliste qui tournait autour de ses réalisations BRT, TER, prolongements des autoroutes et dialogue politique pour phagocyter le maximum d’opposants afin de réduire l’opposition à sa plus simple expression.

D’ailleurs il faut reconnaître que les acteurs politiques, surtout ceux du camp du pouvoir, ne s’exprimeront jamais ou ne donneront nullement leur opinion sur certaines questions.

Cependant, beaucoup pensent ainsi que le président Sall devrait plutôt trancher très rapidement sur ces questions en suspens comme celle relative au troisième mandat, pour ne plus revivre le spectre de 2012.

Il en est également très regrettable, en cette période de pandémie où selon les statistiques, le nombre de décès continue d’augmenter de façon exponentielle.

A cela s’ajoute la problématique de ces jeunes qui ont péri en mer pour la recherche de lendemains meilleurs pour eux et leurs proches.

Ce qu’il aurait dû faire donc était de proposer une véritable politique de développement qui prenne en charge les réelles préoccupations de la jeunesse et surtout la question de son employabilité.

Un discours jugé comme du déjà entendu ou du réchauffé par bon nombre d’analystes puisque dans son contenu, le président a omis royalement les points essentiels comme l’éducation avec les 6000 abris provisoires éparpillés sur toute l’étendue du territoire.

En effet, ce secteur devrait être une priorité pour tout État qui se veut émergent si l’on sait que ces abris provisoires ne reflètent guère une bonne image pour l’éducation de nos enfants.

Par ailleurs, le manque criard d’eau a été également zappé dans un pays où plusieurs localités souffrent péniblement des pénuries récurrentes d’eau courante. Une situation qui irrite davantage les populations en ces temps de Coronavirus.

Bref, autant de questions qui devraient être au cœur de ses préoccupations en perspective des solutions définitives qui permettront à la population de mieux faire face à cette deuxième vague de la covid19.

A vrai dire, l’on s’attendait plus à un discours qui donnerait espoir, qui inviterait les concitoyens à tenir bon, à s’engager, à renforcer notre système de santé et à construire plus d’hôpitaux et les doter de plus de logistiques afin de faire face à de pareilles situations à l’avenir.

Mais hélas, le président politicien a des objectifs personnels pour lui et son clan, reléguant toujours au second plan les priorités des Sénégalais.

Papa Mali Youm.
Cellule des cadres de RV.

Laisser un commentaire