Ads 1

LÉGALISATION DE L’HOMOSEXUALITÉ : LE TÉMOIN RÉPOND AUX INTERNAUTES

0 56

Macky et Trudeau homosexualitéLa une du Témoin dur lhomosexualitéON S’EN BRANLE !

Il s’est trouvé des gens qui se sont senti heurtés par notre « Une » d’hier. Qui aurait créé tout un raffut sur les réseaux sociaux. Notamment sur Facebook où certains hypocrites et incultes ont fait un branle…bas de combat ! Notre doigt d’honneur au Premier ministre canadien n’a pas eu l’heur de plaire à certains censeurs autoproclamés et aurait même fait esclandre jusqu’au pays de l’Erable. Pour une fois que ça arrive ! Car, généralement, c’est l’Occident qui se fiche de ce continent et qui nous traite de façon impertinente. 

Chapeau donc à nous pour avoir inversé la tendance, et tant pis pour les grincheux. Ces messieurs et dames à l’indignation hypocrite n’ont certainement pas lu les histoires sordides de deux pédérastes que des confrères ont racontées par le menu avec des mots beaucoup plus scabreux que notre manchette d’hier. Bien entendu, ça n’a pas semblé déranger ces censeurs qui se… branlaient certainement à la lecture de ces récits dignes d’une œuvre pornographique.

Notre «Une » d’hier était sans doute vulgaire aux yeux des puritains et des bonnes âmes mais on l’assume ! Tous ceux qui suivent ce journal qui va fêter ses trente ans d’existence le 10 avril prochain — nous y reviendrons car la fête sera belle inch’Allah ! —, ceux-là n’ignorent pas que l’irrévérence a toujours été notre identité, notre Adn, notre marque de fabrique. Bien entendu, les secrets d’alcôves de nos dirigeants n’ont jamais noirci nos pages bien que nous en sachions un bout. Il s’est même trouvé des « crétins intégraux », comme disait Milan Kundera, pour douter de notre niveau pour tenir un journal. C’est l’hôpital qui se moque de la charité !

Apparemment, Umberto Eco n’a pas eu tort quand il écrivait que « Les réseaux sociaux ont donné le droit de parole à des légions d’imbéciles qui, avant, ne parlaient qu’au bar, après un verre de vin et ne causaient aucun tort à la collectivité. On les faisait taire tout de suite alors qu’aujourd’hui ils ont le même droit de parole qu’un prix Nobel. C’est l’invasion des imbéciles ». Pas forcément tous, mais y en a qui devraient indubitablement la fermer. De leurs états d’âme, nous, au « Témoin », eh bien, on s’en branle ! Et d’ailleurs, comme nous le rappelait un fin esprit : « Le droit au mauvais goût est universel ». On les comprend et leur dit ceci : « Merci de vous être indignés, messieurs et dames » ! Pour le reste, pas de quoi mettre en… branle l’hypocrite machine d’indignation sénégalaise…

Le Témoin

 

Laisser un commentaire