Ads 1

LE TROISIÈME MANDAT AU SÉNÉGAL : UN DÉBAT PUÉRIL ET SANS IMPACT SUR LA VOLONTÉ DE METTRE LE PAYS SUR LA VOIE DE L’ÉMERGENCE (Par Pape CISSÉ)

0 12 620

Le troisième mandat au Sénégal : un débat puéril et sans impact sur la volonté de mettre le pays sur la voie de l’émergence.

Je voudrais inviter tous mes concitoyens sénégalais vivant au Sénégal ou à l’étranger à beaucoup plus se concentrer sur la résolution des difficultés et la recherche de solutions à nos différents problèmes.

Avant même les élections présidentielles de 2019, s’est posé le débat sur le troisième mandat qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive mais aussi, a explosé les Vidéo Audience Measurement  (unité de mesure du niveau d’audience des vidéos) au niveau de nos différents médias et dans les réseaux sociaux.

La particularité typiquement sénégalaise, qui fait de nous des EXPERTS ET SPÉCIALISTES DANS TOUS LES DOMAINES, nous trahit tous et ne nous oriente pas sur l’essentiel de nos besoins.

Quelle est la valeur ajoutée de ce débat sur le peuple sénégalais ?

Pourquoi acceptons de perdre notre temps en écoutant nos supposés experts qui, malheureusement, occupent les plateaux des différents mediums de communication pour débattre sur un sujet dont seul l’avis du Conseil Constitutionnel est valable ?

Pensons-nous qu’une quelconque pression pourrait être mise sur les membres de cette institution ?

Je ne cherche pas à être un donneur de leçons mais je souhaite orienter les sénégalais, à réfléchir et débattre sur des choses qui apporteront de la valeur ajoutée aux citoyens sénégalais.

Être au pouvoir, veut dire avoir de la hauteur, savoir écouter tout le monde afin que les politiques publiques définies prennent en compte les différentes considérations. Mais surtout accepter les critiques des autres afin de s’améliorer.

S’opposer, tout le monde y a droit. En acceptant que l’on ait le droit de s’opposer à la politique du Président de la République, il faudra aussi, avoir la grandeur et la hauteur d’accepter que d’autres accompagnent le Président dans la réalisation du PAP 2 ajusté et accéléré pour la relance de l’Économie sénégalaise.

S’opposer ne signifie pas aussi de souhaiter que rien ne marche, dans ce cas, aucun sénégalais n’y échappera.

Cherchons à laisser une belle image à nos enfants en évitant, dans nos propos, la vulgarité, les insanités, les insultes.

Ce qui est attendu du Citoyen que nous sommes, c’est, Ensemble, de trouver les bonnes solutions pour nous et nos enfants.

Analysons froidement les problèmes et difficultés du Sénégalais lambda. Et c’est le moment d’éprouver notre EXPERTISE et INTELLIGENCE afin de proposer les meilleures solutions pour prendre en charge définitivement les besoins des citoyens qui tourneraient, entre autres, autour de ses points

– Assurer la sécurité intérieure et extérieure ;

– Assurer la prise en charge médicale en cas de besoin et mettre en place un système de couverture sanitaire au niveau national en rehaussant les plateaux techniques des établissements publiques de santé ;

– Assurer une bonne instruction et éducation pour nos enfants ;

– Assurer l’approvisionnement en Eau potable ;

– Mettre en place un véritable système d’assainissement ;

– Mettre en place une bonne couverture en termes d’électrification ;

– Assurer le développement des infrastructures (routières, sportives etc.) en rétablissant l’équilibre entre les territoires urbains et ruraux ;

– Développer l’esprit d’entreprenariat dans nos universités et écoles de formation ;

– Autonomiser les femmes ;

– Encadrer et accompagner les jeunes ;

– Etc.

Je suis, quasiment, sûr que chacun d’entre nous veut le meilleur pour le pays.

Qu’Allah protège notre Sénégal.

Pape CISSÉ
Président Mouvement « And Suxaali Mbacké »

Laisser un commentaire