Ads 1

« LE SÉNÉGAL VA VERS UN AJUSTEMENT STRUCTUREL » (THIERNO ALASSANE SALL)

0 75

Thierno Alassane Sall 696x392En conférence de presse mercredi dernier, Ousmane Sonko faisait cas d’un déficit budgétaire de 100 milliards. D’après Thierno Alassane Sall la situation est beaucoup plus grave.

« On va vers un ajustement structurel, prédit le président de République des valeurs, dans l’émission Objection (Sud Fm) de ce dimanche.

Thierno Alassane Sall explique : « Le déficit budgétaire du premier trimestre 2019 est de 458 milliards. Par rapport au premier trimestre de 2018 (144 milliards), ce déficit a plus que triplé et est presque égal à l’ensemble du déficit de l’année 2018. Cela veut dire que sur les trois prochains trimestres, il va falloir faire un travail de rattrapage pour rester dans les 3%-3,5% que l’état du Sénégal s’est engagé à respecter avec les organismes internationaux comme le Fmi et la Banque mondiale. Donc on n’a plus droit qu’à quelque 3 ou 4 milliards de déficit d’ici à la fin de l’année. »

A cela s’ajoute, selon l’ancien ministre de l’Énergie, l’augmentation à hauteur de « 54% des charge d’intérêt sur la dette », soit « 116 milliards à cause de l’échéance de l’euro bond ».

L’augmentation de la masse salariale n’est pas pour arranger les choses. « La masse salariale a augmenté aussi de 16% à cause de La Poste par exemple où les effectifs ont doublé entre 2012 et 2019 », renseigne Thierno Alassane Sall. Qui ajoute : « En fin 2018, la dette publique a augmenté de plus de 1200 milliards pour atteindre, tenez-vous bien, 8400 milliards en fin 2018. Rien que pour payer la dette nous devons consacrer chaque année 1000 milliards. »

Le président de République des valeurs, citant des « sources sûres », rapporte que « le Fmi et la Banque mondiale ont obtenu du gouvernement un ajustement structurel après les élections ».

 

seneweb

 

Laisser un commentaire