Ads 1

LE REFUS AU TEST D’ADN PROUVE QUE SONKO A ACCEPTÉ TACITEMENT QU’IL EST FAUTIF ET QU’IL A VIOLÉ ET VIOLENTÉ ADJI RABY SARR ! (Par Samba NDONG)

0 870

Cher Sonko : L’ivrogne n’a jamais accepté son état d’ébriété et refuse toujours l’alcooltest même s’il est conscient de son hyper-alcoolemie . À partir de ce postulat, cela prouve que l’homme de sweet beauté est conscient de ses actes abominables mais il va toujours jeter de la poudre aux yeux des gens du sens commun .

Qu’est-ce que l’ADN et quelle est la pertinence du test d’ADN ?

L’ADN, cette molécule de vérité qui détient le patrimoine génétique est la plus parfaite des éléments que les scientifiques peuvent utiliser pour vérifier une information de type génétique .
Cher Sonko tu sais pertinemment que qui s’y frotte y trouve des poils là où on ne voudrait pas nommer .
Le test d’ADN est un impératif catégorique.

Qu’est-ce qu’un Test d’ADN ?

Des tests pour des ressemblances entre des échantillons ADN (acide désoxyribonucléique) prélevés de deux personnes permettent d’établir des liens parentaux ou de les réfuter à un niveau très élevé de certitude. Le plus souvent on utilise un test ADN pour établir si un homme est le père biologique d’un enfant, un test de paternité. Il y a, cependant, d’autres raisons pourquoi on utiliserait la science des tests ADN (appelé aussi test génotype), par exemple l’analyse médico-légale d’échantillons ADN humains et pour tracer les liens entre les animaux domestiques.
Pendant les années 40 on a compris que les molécules d’ADN sont transmises de génération en génération dans une famille. En 1953 Watson et Crick ont élucidé la structure chimique de cette molécule comme une échelle tordue (un hélix) composée de deux brins. L’ADN se trouve dans toutes les cellules de notre corps, c’est un modèle ! Les brins d’ADN contiennent toute l’information sous forme de code, ce qui ensuite détermine nos traits individuels et nos caractéristiques. Ce code, le code génétique, est l’ordre de quatre types de bases de construction ADN. Quand les deux brins d’ADN se séparent, chaque base de construction fait un double d’une base correspondante avec précision sur le nouveau brin d’ADN qui vient d’être créé pour que l’information ne se perde mais pour qu’elle soit dupliquée et préservée.
L’ordre dans lequel ces bases se trouvent dans l’ADN s’appelle la séquence ADN. Chaque personne est unique et comme de la même manière les gens n’ont pas les mêmes empreintes digitales ils ont tous une séquence génétique ADN un peu différente. La moitié de l’ADN d’une personne vient de sa mère et l’autre moitié de son père. Cependant, tandis que les empreintes digitales n’ont pas de valeur pour établir des liens parentaux, les variations mineures dans la séquence ADN sont extrêmement utiles pour le faire. Toutes nos cellules de notre corps contiennent de l’ADN, les cellules de la peau intérieure de la joue donne une source d’échantillon simple et facile à obtenir.
ADN est purifié de ces cellules et les variations mineures se lisent comme un code-barres par une machine de séquence ADN. Quand les codes-barres ADN des membres d’une famille sont mis en ligne on voit clairement quand un enfant est lié aux parents biologiques parce que la moitié des rayures dans la signature code-barres s’aligneront avec ceux de la mère, et l’autre moitié s’alignera avec ceux du père. De l’autre côté, s’il n’y a pas de lien biologique, on ne trouvera pas 50% en commun dans les signatures ADN d’un enfant et un parent présumé. On peut se rendre compte que le test est la méthode la plus pratique et scientifiquement la plus précise pour la définition des liens entre les gens.

Les tests d’ADN sont les méthodes les plus pratiques en matière de vérification de l’origine des crimes oubien des cas de viol.

L’ADN est porteuse de l’information génétique. Chaque cellule possède un noyau constitué de chromosomes contenant de l’ADN. Nous avons interviewé Jean-Louis Serre, professeur de génétique, pour qu’il nous parle plus en détail de cette molécule contenue dans tout organisme vivant.

L’ADN signifie acide désoxyribonucléique, et constitue la molécule support de l’information génétique héréditaire.

Structure de l’ADN

L’ADN est une molécule très longue, composée d’une succession de nucléotides accrochés les uns aux autres par des liaisons phosphodiester. Il existe quatre nucléotides différents : l’adénosine, la cytidine, la guanosine et la thymidine, dont l’ordre d’enchaînement est très précis et correspond à l’information génétique.
L’ADN est formé de deux brins complémentaires enroulés en hélice (double hélice). S’il peut prendre plusieurs formes (type Z et type A), l’ADN prend le plus souvent la forme B, où la double hélice possède les caractéristiques suivantes :

10,5 paires de bases par tour ;

un pas de l’hélice (hauteur entre deux tours) de 0,34 nanomètres.

L’ADN chez les eucaryotes

À une échelle un peu plus grande, chez les organismes eucaryotes, l’ADN forme des pelotes, les nucléosomes, où l’ADN est associé à des protéines, les histones. Le tout est bien enroulé et compacté sous la forme de chromosomes qui sont localisés dans le noyau des cellules.

On en trouve également dans certains organites comme la mitochondrie et le chloroplaste.

Les gènes sur l’ADN

L’ADN est le support de l’information génétique, c’est-à-dire qu’il porte des milliers de gènes sous la forme de succession de nucléotides. Le code génétique permet d’associer chaque triplet de bases à un acide aminé particulier. Chez l’Homme, on estime le nombre de gène codant pour des protéines à 40.000, mais il existe aussi des morceaux d’ADN codant pour des ARN, pour des séquences régulatrices de l’expression des gènes…

Rôle de l’ADN dans l’hérédité

La structure originale de l’ADN en double hélice lui permet de se dupliquer en deux molécules identiques entre elles et identiques à la molécule mère lors du phénomène de réplication qui a lieu avant la division cellulaire. L’information génétique n’est ainsi jamais perdue, et peut se transmettre aux nouvelles générations via les cellules germinales.

Samba NDONG, Responsable politique APR Biscuiterie et Coordonnateur National de la Cojecar

Laisser un commentaire