Ads 1

LE MINISTRE PAPE ABDOU CISSÉ, SUR LA CONSOLIDATION DE LA PAIX EN RÉPUBLIQUE CENTRAFRIQUE : « LES LEADERS RELIGIEUX POUR LA MISE EN ŒUVRE DES ACCORDS DE PAIX EN RCA»

0 80

RCALa situation en RCA (République Centrafricaine) préoccupe non seulement l’Afrique mais la communauté internationale. Plusieurs accords ont été signés portant sur la crise, mais, ils demeurent au point de ruiner dangereusement la stabilité dans  pays. « On espère que la réunion de Dakar, avec la définition de rôles des leaders religieux et communautaires, pourra constituer un début salutaire de la mise en œuvre des accords de paix », se veut Pape Abdou Cissé, ministre conseiller à la présidence de la République.

 

L’organisation pour la Conférence Islamique (OCI) a pensé qu’il fallait impliquer d’autres acteurs de la société, tels que les  religieux et les leaders communautaires, ceux qui portent la voix de la sagesse, pour aider le processus à aboutir à la paix en RCA qui est membre de l’organisation.

Ce pays ami a saisi le président Macky Sall pour que Dakar puisse abriter une rencontre afin d’inviter d’autres voix à trouver des accords pour une paix durable. Préoccupé par la paix en Rca, le chef de l’Etat sénégalais avait donné son accord et cette rencontre est organisée conjointement par l’OCI basée à Djeddah et le Centre International Roi Abdallah Ben Aziz pour le Dialogue Religieux. Ils sont assistés par le réseau des acteurs religieux et traditionnels qui agit dans plusieurs pays à travers le monde. « J’étais le point focal chargé de superviser  toutes les démarches nécessaires  pour organiser cette réunion  entre les organisateurs et les services sénégalais dont le ministère des Affaires étrangères pour que la réunion se tienne à Dakar », retrace le Ministre Conseiller Pape Abdou Cissé, qui se réjouit de voir assister à la rencontre les observateurs étrangers dont l’Onu à travers la MINUSCA. « En tant qu’état, notre rôle est de faire pour que la Rca retrouve la paix. Le Sénégal n’est, cependant, pas impliqué dans le fond du dossier parce que nous ne sommes pas membres du comité qui s’occupe de cette crise. « Nous sommes seulement chargés de faciliter cette tâche », a précisé M. Cissé.

Pour Mme Balkoua Virginie, Ministre de l’Action humanitaire et de la Réconciliation Nationale de la RCA, « permettez de remercier le président Macky Sall d’avoir accepté d’accueillir cette table ronde qui va permettre aux leaders religieux et communautaires de définir un plan d’action qui va aider à la consolidation du processus de la paix en RCA. Cependant, c’est à  nous Centrafricains de prendre en main le destin de notre pays. Pour le choix de Dakar, le président Macky Sall est impliqué dans le processus de la paix et il fait parti de l’OCI. Tous les éléments vont nous permettre d’asseoir un plan qui va nous permettre d’avancer. Ces leaders religieux et communautaires  sont écoutés au sein de leur communauté, ce choix est important.                                                          

 Youssouf NDIONGUE

Laisser un commentaire