Ads 1

LE GROUPE DE RAP ‘’MBONG NDONG’’ PROMEUT LA CITOYENNETÉ ET CLASH SÉVÈREMENT ‘’KILIFA’’ ET ‘’THIAT’’ DE ‘’Y’EN A MARRE’’

0 94

keur guiEn prélude à la diffusion de son nouveau clip prévue durant ce mois, le groupe de rap ‘’Mbong Ndong’’ (ndlr : intelligence), lance un message aux sénégalais. Dénommé ‘’Nationalisme’’, le morceau retransmis sur écran lors de la conférence de presse de lancement plaide pour un retour aux valeurs et défend profondément la citoyenneté. Ces jeunes rappeurs sont ensuite revenus sur ce qui les a séparés du groupe ‘’Y’en a marre’’ des Kilifa et Thiat qui ont, eux aussi, sorti un single qui défraie la chronique. 

C’est un titre de 3’40’’ composé par les artistes Lah Killer, Cortex, Street Gun, Diombek, Pi and Di, Sahaba et Toukouss. Ils sont d’anciens du Mouvement ‘’Yen a marre’’, groupe qu’ils ont quitté pour avoir détecté des pratiques contraires à l’orthodoxie et à l’éthique de leur profession. « Nous jugeons anormal d’aller jusqu’en dehors de nos frontières pour plaider une cause panafricaniste alors que dans son propre terroir, tu assistes, impuissant à des choses pas du tout catholiques. C’est cette propension à aller vendre son image personnelle qui nous a fait prendre conscience que le groupe ‘’Y’en marre’’ ne plaide que pour sa chapelle. Pire encore, ils ne sont là que leurs propres intérêts, contrairement à l’image qu’ils veulent nous faire croire’’, regrette Cortex, lors de la conférence de presse de lancement de leur single.

Ensuite, ajoute l’un d’eux, « nous avons fini de détecter deux homosexuels dans ce groupe, ce qui nous réconforte davantage que nous devons tracer notre propre voie dans ce métier qui ne rime pas trop bien avec des pratiques immorales ».

« Nous avions donc l’obligation de parler au peuple sénégalais pour attirer leur attention, mais surtout la jeunesse et donner des informations sur le mouvement ‘’Y en marre’’ qui, depuis sa création le 15 janvier 2011, n’a pas arrêté de manipuler l’opinion. Ce sont ces raisons qui nous ont fait quitter et claquer la porte », conforme Sahaba.

Youssou NDIONGUE

 

Laisser un commentaire