Ads 1

LA RÉPLIQUE SALÉE DE BASSIROU COLY À SEYDOU SANÉ DE BBY : « ON N’A PAS OUBLIÉ L’HISTOIRE DE VOTRE BRAS CASSÉ À KANDIALANG »

0 789

Dans un entretien accordé à nos confrères du journal le « Quotidien », le candidat de BBY à la présidence du conseil départemental de Ziguinchor, Seydou Sané a accusé Ousmane Sonko d’avoir adopté la violence comme stratégie politique. Pour Bassirou Coly, Coordonnateur de la jeunesse patriotique de Ziguinchor, le premier adjoint au maire de Ziguinchor a fait un faux procès sur le leader de PASTEF. 

Nous lui rappelons qu’en 2019 il s’est fait fracturé le bras à la suite d’une bagarre à Kandialang (Ziguinchor). Ce jour là ni Ousmane Sonko, ni un membre de PASTEF était présent », réplique, Coordonnateur communal de la jeunesse Yewwi Askan Wi, qui a précise que pendant toute la campagne de 2019, jamais on a entendu une attaque perpétrée par des militants de PASTEF. « Pourtant le cortège du Président Ousmane Sonko a été plusieurs fois attaqué, comme par exemple à Fatick. Le siège de PASTEF a été saccagé, aucun coupable. Notre sœur patriote Mariama Sagna a été sauvagement assassinée, le dossier traîne à la justice. »

Revenant sur les incidents de Ziguinchor, Bassirou Coly dira que « Doudou Ka après avoir son forfait au siège de l’UNACOIS, puis crier dans la presse que c’est Ousmane Sonko qui a voulu organiser une activité politique devant son domicile, est allé discrètement présenter ses excuses auprès des membres du bureau de l’UNACOIS. Oui, nous savons que Seydou Sané doit tout à Macky Sall, après avoir trahi le maire Abdoulaye Baldé qui lui a donné une place qu’il mérite. Nous avons tous que les actes les plus primés, c’est de s’attaquer à Ousmane Sonko. Mais cela ne changera en rien à la percée de Ousmane Sonko et de PASTEF car chaque jour que Dieu nous sommes solliciter pour installer des cellules. »

Laisser un commentaire