Ads 1

L’AFRIQUE : ENFER POUR LES AFRICAINS, PARADIS POUR LES AUTRES ?

0 58

Tandis que de nombreux investisseurs d’Europe, d’Amérique et d’Asie cherchent à investir en Afrique, les forces vives de ce continent font tout pour abandonner cet enfer. Parfois au péril de leur vie.

 

Les Chinois, les Indiens, les Européens, les Américains… Tout le monde a les yeux rivés vers l’Afrique, incarnation d’un grand marché de plusieurs centaines de millions de consommateurs, mais aussi d’une main d’œuvre très souvent qualifiée et bon marché.

Qui veut des matières premières pour son industrie n’a qu’à venir en Côte d’Ivoire, au Bénin, en Ethiopie, au Sénégal, au Nigéria… Et qui doit investir dans l’agriculture doit s’installer par ici, puisqu’il y a de vastes terres arables, bon marché, et accessibles sans presque aucune barriére juridique. Sans oublier ceux qui veulent placer leur argent dans les infrastructures, puisque l’Afrique est le maillon faible de tous les continents dans ce domaine…

Et qui dit énergie renouvelable dit aussi l’Afrique, car c’est le continent qui reçoit la plus grande quantité des rayons du soleil chaque année, et les courants de vents y sont très actifs pour penser à l’éolien. Paradoxalement, dans plusieurs capitales et grandes villes de ce continent, les populations passent des nuits entières sans éclairage. Cette situation fait de l’Afrique un paradis pour tous ceux qui en ont les moyens d’y investir.

L’Afrique enfer des Africains ?

Un paradis sur lequel se déroulent cependant des catastrophes et des violences de tous genres, causées très souvent par les fils du continent eux-mêmes ou leurs complices, et qui font trop de tord à leur concitoyens. Car toutes ces sources d’envie, et les conflits qu’elles génèrent, ne profitent pas aux Africains. Il ne serait pas exagéré de dire que certains d’entre eux ne voient pas leur avenir sur leur propre continent.

Originaires du Nord, du Sud, de l’Ouest ou de l’Est du continent, certains font tout pour abandonner leur pays natal à la recherche d’une « vie meilleure » ailleurs sur les autres continents et surtout en Europe. Un exil risqué, parfois au péril de la vie de ces migrants. Or l’avenir des Africains doit s’écrire ici en Afrique. Tant que nous autres jeunes africains nous n’auront pas compris cela et trouver des solutions pour y remédier, notre continent survivra difficilement.

Irama SANE/ Mahmoud

 

Laisser un commentaire