Ads 1

INÉDIT : LES ÉTUDIANTS DÉCERNENT UN PRIX DE RECONNAISSANCE AU NOUVEAU REPRENEUR DU RESTAURANT DE L’UNIVERSITÉ ASSANE SECK DE ZIGUINCHOR

0 3 808

Au moment où des étudiants de plusieurs universités et autres instituts d’enseignement supérieur occupent les devants de l’actualité par des comportements aux antipodes des vertus qu’ils sont censés incarner, ceux de l’Universalité Assane SECK de Ziguinchor (UASZ) se distinguent d’une fort belle manière.

En effet, la commission sociale de la coordination des étudiants de l’UASZ vient d’honorer M. Mansour BA, opérateur économique et repreneur du restaurant universitaire.

La commission sociale a décidé de lui décerner un prix de reconnaissance pour services rendus à la communauté estudiantine.

Un geste rare et fort en milieu universitaire qui mérite d’être souligné, surtout venant de ceux que tout le monde considère comme d’éternels insatisfaits.

Une surprise pour beaucoup de nos concitoyens, mais qui n’en est pas une pour ceux qui côtoient Mansour BA, car l’homme est l’incarnation parfaite du social et du don de soi pour le bien-être de son prochain.

Professionnel et rigoureux, cette distinction est la preuve que M. BA et ses équipes fournissent des prestations qui dépassent largement les standards que les destinataires sont généralement habitués à recevoir depuis plusieurs années. Ce qui expliquerait d’ailleurs leurs fréquents mouvements d’humeur qui ne sont plus que de mauvais souvenirs.

Mansour BA, jeune et ambitieux, pétri d’immenses valeurs humaines est particulièrement apprécié par les étudiants de l’UASZ à travers ses actions sociales à l’endroit des acteurs de la communauté universitaire sans exception.

Pour rappel, au plus fort de la crise sanitaire de la Covid-19, il a dégagé une enveloppe de dix millions de fcfa en guise de contribution personnelle à l’effort de lutte contre la pandémie.

Pour son assistant et homme de confiance Cheikh NDIAYE, ce sont ces actions sociales en faveur de ses concitoyens qui occupent le quotidien de Mansour BA.

Lui qui est pourtant natif des Parcelles Assainies de Dakar, se considère comme Ziguinchorois car dit-il, il travaille pour le Sénégal.

Un bel exemple dont beaucoup d’entrepreneurs et autres hommes d’affaires sénégalais feraient bien de s’inspirer en ayant comme leitmotiv le respect de leurs engagements vis-à-vis de la communauté. Le pays ne s’en porterait que mieux.

Laisser un commentaire