Ads 1

GOUVERNEMENT DE ‘’CON-BAS’’, OUBI TEY JANG TEY : AMADOU BA ET SES ÉLÈVES, PERSPECTIVE 2024

0 105

Nommé Premier ministre par circonstance, Amadou Ba se réjouit de son nouveau poste apprécié par beaucoup de Sénégalais à cause de son charisme et de son élégance. Mais, pour des objectifs à effet immédiat qui consistent, entre autres, à soulager les populations face à la cherté de la vie, voilà que le premier ministre présente un gouvernement de ‘’con-bas’’ avec ses ministres et mini-ministres, composés de redoublants, d’élèves et d’écoliers qui au lieu de Oubi tey, jang tey, nous servent du déjà vu. Pour Moussa Sow Thiam, membre influent de Wallu Sénégal et non moins conseiller départemental de Saint-Louis, «non seulement je suis pessimiste, car, nous avons une équipe composée hélas d’enseignants non productifs dans un gouvernement qui n’est pas digne de ce nom, mais la résolution des problèmes risque d’être reportée».

Tout le monde s’attendait à la formation d’un gouvernement de technocrates, prêts à aller au combat, mais pour Moussa Sow Thiam «c’est tout à fait le contraire. On nous sert un gouvernement composé de redoublants, d’élèves et d’écoliers. On peut citer Mambaye Niang qui a redoublé au poste du Ministère du Tourisme après quelques années d’absence. La question qu’on se pose légitimement c’est qu’est-ce qu’il va apporter de nouveau, lui qui avait montré ses limites, surtout qu’il avait fait un bref passage lamentable au Ministère de la Jeunesse avec l’affaire Prodac qui le suit jusqu’à présent, avec les 29 milliards supposés détournés. Mais, il y a un autre redoublant, à savoir le professeur-tailleur et Ministre de la Justice, Ismaila Madior Fall qui est revenu pour, une fois de plus, nous modifier des articles de la Constitution ou règlement intérieur au niveau de l’Assemblée Nationale pour permettre aux hommes politiques de retrouver leurs droits civique et politique, du moins, d’après le communiqué du gouvernement sur demande pressante et urgente du président Macky Sall».

Poursuivant ses diatribes, le Conseiller départemental de Saint-Louis estime qu’après des droits confisqués pendant des années, le geste du président peut être salué, même si Macky n’a plus le choix que d’ouvrir le jeu politique pour permettre à Karim Wade et Khalifa Sall de participer à la prochaine élection présidentielle de 2024». Revenant sur ‘’les mauvais élèves’’ de la nouvelle équipe gouvernementale, le cadre de Wallu décroche : «il y a d’autres mauvais élèves dans l’école de Amadou Ba, comme Cheikh Oumar Anne, Mamadou Talla, Serigne Mbaye Thiam, Alioune Ndoye et Mansour Faye. Ce dernier est le ministre-maire qui est le plus nul de tous les temps, et qui revient à chaque formation de gouvernement par le biais de la Première Dame qui dispose d’un quota dans le gouvernement, tout comme le griot de luxe et milliardaire, Farba Ngom. Ce qui le prouve, c’est le jour de la rentrée parlementaire où il gardait par devers lui 83 procurations de vote. Du jamais vu dans l’histoire politique de ce pays».

YyýýýAinsi, termine Moussa Sow Thiam, « ce même gouvernement à de nouveaux ‘’écoliers’’ tels que Doudou Ka, Pape Malick Ndour, Maître Moussa Bocar Thiam, etc. C’est pourquoi je demande aux sénégalais de prendre leur mal en patience, car dans 17 mois exactement, le président fera face à deux justices : celle rendue au nom du peuple devant le Conseil Constitutionnel et celle qui sera rendue par le peuple dans les urnes».

Laisser un commentaire