Ads 1

DIALOGUE NATIONAL : LES PROPOSITIONS CONCRÈTES DU DOCTEUR AHMED KHALIFA NIASSE POUR SORTIR DE L’IMPASSE

0 440

Dans une note transmise à la rédaction de Dakarmedias, le Dr Ahmed Khalifa NIASSE qui depuis des décennies ne rate aucune occasion pour se prononcer sur les questions brûlantes qui engagent l’avenir de la nation, revient encore une fois avec des propositions concrètes pour aider à sortir de l’impasse dans laquelle se trouve aujourd’hui le pays.

Voici in extenso ses propositions

Déclaration de Dr Ahmed Khalifa Niasse sur le Dialogue

« J’ai été le premier à suggérer au President de la Republique le Dialogue tout en l’appelant à déplacer la date des élections. C’était dans une déclaration que j’ai faite dans le site Dakaractu et j’avais annoncé le terme Dialogue Ultime.
Cependant cette volonté de dialogue est en train d’être sabotée. Non pas dans le sens de sa tenue, sa pertinence n’est pas en cause, mais par une intention manifeste d’en faire un fiasco.
Le Dialogue ne peut être crédible et populaire que s’il est supervisé par les religieux.
Dans la phase actuelle seule L’Église est représentée par un trés fervent catholique qu’est Pierre Goudiaby Atepa.

Comment peut- on demander à une Nation de se réunir alors que les individus qui portent les idées n’ont , eux- mêmes, aucune crédibilité?

Vous savez, le pouvoir actuel découle du pouvoir colonial, voire post colonial. Ce pouvoir a été usurpé des mains des religieux. De Thierno Souleymane Baal à Serigne Touba.
Si le colon a cru bon d’exiler Serigne Touba c’est parce qu’il était une menace contre la présence coloniale. Non pas parce qu’il était un fervent musulman ou à cause de ses dévotions.
Ce n’est pour rien que jusqu’à nos jours que quiconque veut attaquer les religieux passe par Touba.

Aujourd’hui j’ai soixante dix sept ans. Cinquante ans durant j’ai lutté.
J’ai créé un journal mensuel qui s’appelait ALLAHOU AKBAR. Son premier numéro posait une question: Etes vous pour ou contre une Republique Islamique au Senegal? Je l’ai publié en 1979.
Cette occasion je l’ai attendu pendant cinquante ans.
L’on veut que Macky s’en aille et que ses prédécesseurs que sont Diouf et Wade puissent influencer au nom de l’autorité coloniale pour la continuation du système. Système que les Nigériens ont vomi. De même que les Burkinabés (anciennement Voltaïques) et les Maliens ( anciennement Soudanais Occidentaux).
Seule une Constitution inspirée par l’Islam convient au Sénégal. Je ne parle pas de l’Islam Salafiste qui coupe les mains, empêche la femme de conduire, avilit l’homme…… Non. Je parle de l’Islam confrérique qui intègre l’Eglise (catholique ou protestante) comme étant une partie de la religion.

Je voudrais corriger le tir. Et dire aux religieux, aux daaras, oustaz de participer au débat. Sinon c’est le débat qui finira par enterrer l’islam une fois pour toutes. Si l’islam n’est pas présent dans la gestion de l’Etat c’est qu’il est un corps sans âme.
Le Prophete (psl) n’était le sponsor d’aucun Chef d’Etat. Il était lui- même le Chef de l’Etat.
L’Islam aujourd’hui gére un pays comme l’Iran et le pays ne s’en porte que mieux. Aujourd’hui ils ont reculé les limites de la technicité et franchi le seuil atomique.
Qui aurait cru que les enturbannés armeraient partiellement la Russie? Lui permettant ainsi de résister à tout l’Occident.

Le Dialogue est bon et nécessaire mais ne doit pas se faire à Dakar. Il doit se tenir dans un lieu situé à Touba, Kaolack ou Tivaoune et doit être arbitré par les religieux. L’arbitre n’étant pas un joueur mais permet au résultat du jeu d’être accepté »

Dr Ahmed Khalifa Niasse

Laisser un commentaire