Ads 1

DE L’HUMILITÉ À LA RETENUE OUSMANE SONKO ! (Par Cissé Kane NDAO)

0 6 998

À entendre Ousmane Sonko parler, nous avons comme l’impression que le Sénégal a enfin son rédempteur, le justicier sorti des abîmes d’un enfer qu’on lui promettait pour revêtir les habits fumants d’un rédempteur qui régentera désormais notre commune volonté de vivre ensemble !
Ousmane Sonko peut vouer aux gémonies le régime de Macky Sall en sa qualité d’opposant. Mais c’est justement parce qu’il n’est pas majoritaire dans ce pays qu’il a ce statut. Nous n’avons jamais vu dans un pays quelconque un opposant au régime dicter au Président de la République sa politique et lui exiger d’appliquer son agenda à lui. Ousmane Sonko le fait allégrement. Pourquoi ?

Parce qu’il a soulevé une révolte populaire pour se soustraire à la justice en imposant un rapport de forces dont les conséquences se comptent au nombre de morts que pleurent les familles éplorées aux quatre coins de notre pays.
Nous constatons à travers les mots du discours d’Ousmane Sonko une volonté clairement claironnée de maintenir un climat de conflits et de tensions permanent dans notre pays, sous les yeux d’une opposition sans doute surprise d’entendre un discours que leur présence semble cautionner.

Nous ne l’accepterons pas. La démocratie sénégalaise aussi balafrée qu’elle soit n’a nullement le visage hideux que dépeint Ousmane Sonko, qui pousse le bouchon jusqu’à contester les résultats de l’élection présidentielle et nier au Président de la République sa légitimité ! Cet homme sûr de sa victoire en 2024 est déjà en train de vouloir mettre au pas le Sénégal par anticipation. Quel culot !
Cet homme qui appelle à la mobilisation permanente avec les conséquences que nous savons au lieu de plaider la désescalade est dangereux. On lui confierait le pays qu’il en brûlerait les opposants à son régime. Il est excessif dans ses mots et violents dans son attitude.
Il est vrai malheureusent que l’ivresse des foules et l’adrénaline de « sa victoire » arrosée du sang de pauvres martyrs énivre toujours son esprit et lui ôte toute lucidité.

Le Sénégal est notre pays à tous. Une nation bâtie par nos anciens sous le sceau du dialogue et de la mesure.
Nous n’accepterons que personne, personne, qu’il s’appelle Ousmane Sonko, Ngor ou Demba menace la paix sociale et mette fin à notre quiétude au nom de quelque cause qu’elle soit.

Ousmane Sonko ne peut pas rester sur la lancée de ses diatribes insolentes de ce jour.
Que les dignitaires religieux et coutumiers auxquels il a rendu hommage aujourd’hui lui signifie clairement les limites à ne pas franchir.
Nul n’est au dessus de la Loi.

Cissé Kane NDAO
Président ADER

Laisser un commentaire