Ads 1

DE LA MANIPULATION PERNICIEUSE À LA MORT STUPIDE (Par Ramatoulaye DIALLO)

0 223

Les évènements du 21 Mars 2021 venaient de nous révéler une face hideuse de l’homo- senegalensis. Le Sénégal en furie avait montré au monde entier sa facette ignominieuse. Une vraie déferlante de haine et de barbarie sur des intérêts supposés étrangers alors que Total bien qu’étant une enseigne Française est pour la plupart détenue par des locaux qui ont fait le pari d’investir chez eux en prenant des franchises.

L’autre grande enseigne aussi n’est pas en reste car, ce sont des filles et des fils de ce pays qui l’approvisionnent en denrées de toutes sortes issues de nos terroirs. Et depuis cette date, c’est comme si nous ,les sénégalais, avions pris date pour des rendez-vous planifiés de violence ou ,du moins, venions de signer un contrat à durée indéterminée avec la violence et l’envie d’en découdre avec toute forme d’autorité et tout emblème institutionnel.

Tant il est vrai que l’être humain a deux composantes que sont l’ange et le démon, ce qui nous différencie des bêtes sauvages c’est notre capacité à contenir ce côté diabolique en nous. Mais, depuis quelques temps nous notons la rupture de toutes ces digues, une désinhibition complète, un incivisme notoire empreinte d’une perte d’humanité, notre propension à nous faire justice nous-même est le dernier acte en date dans ces escalades. Les voleurs, agresseurs sont massacrés à coups de briques, charcutés comme des bêtes sauvages. Sous d’autres cieux, les animaux sauvages qui s’aventurent dans les lieux d’habitations ont un meilleur traitement. Les populations au péril de leur vie s’organisent pour les capturer à l’aide de filet pour le ramener dans la nature.

Comment en sommes-nous arrivés là à cette décadence de nos valeurs ?

Il est vrai que l’être humain a toujours eu besoin de persuader son prochain dans le but de le tenir à sa merci, de le mettre dans sa poche afin de le manipuler à ses propres fins. Il existe certes une manipulation pour le bien d’autrui . Toutefois, ce à quoi nous assistons depuis ces fameuses émeutes, qu’un œil averti qualifierait de manifestations de la faim et ras- le-bol d’un confinement covidien, sont loin d’être pour le bien des populations en général et de la jeunesse, en particulier. A part distraire, perturber la vie des populations, mettre en danger la vie des jeunes et endeuiller des familles, ces appels à manifester tous azimut ne pourront pas faire tomber un régime comme appelé de tous vœux par ses instigateurs.

Cette tribune, d’ailleurs, adresse à la jeunesse de notre pays.

Refusez d’être cette chair à canon, ces victimes expiatoires d’intérêts dont vous ne pouvez même pas appréhender les complexités et méandres. Dans tous les cas qui dépassent votre compréhension. Cette Manipulation dont tout le pays fait l’objet est comme une hypnose collective et dont personne n’ose se prononcer avec un discours critique qui appelle au débat d’idées, bien au contraire. Aujourd’hui, nous sommes dans un environnement où seuls les détenteurs de discours populistes, les hâbleurs, les colporteurs de ragots, d’insanités osent l’ouvrir sans courir le risque de se faire lyncher par tous ces patriotes, chauvinistes d’un genre nouveau. Nous sommes tous des Sénégalais et sans exception, aimons ce pays alors pourquoi une infime partie devrait-elle avoir le monopole de la parole ou de l’action ? Dans cette situation d’hypnose ou d’envoûtement collectifs, faire entendre raison à cette masse relève de l’impossible car, cet état de fait est si profondément ancré dans les esprits qu’ils sont prêts à accomplir l’inimaginable ou des choses terribles sous les poussées rhétoriques de va-t-en-guerre, de vieux (vieilles) politiciens (iennes) qui veulent rebondir coûte que coûte en haranguant ces jeunes gens. Nous avons affaire à des gens avec un réalisme froid, calculateur sans morale aucune qui , de conférences de presse, de vidéos, de facebook-live nous distillent des contre-vérités, des calomnies, du populisme éculés. Ils ont compris mieux que quiconque que cette belle technologie qu’est internet est un outil a très haute et large résonnance ou leur pragmatisme opportuniste est relayé et passe à coup sûr pour polluer les têtes. La manipulation des esprits est un art consommé qui a fait ses preuves au cours des siècles passés et demeure un procédé efficace en ce sens que ses initiateurs réussissent à tirer parti sur les plus crédules.

Les incidents du Capitole aux Usa ont démontré à souhait que la Trumperie pouvait faire recette. Et plus récemment avec cette guerre en Ukraine ou la manipulation et propagande ont fini de brouiller les lignes de discernement tant et si bien que l’affreux peut facilement se glisser dans la peau du gentil et engranger un capital sympathie sous nos cieux africains. La manipulation trouve écho dans l’appel à la liberté, et ce besoin d’aération nous rend plus influençables et utilisables à souhait pour le seul bénéfice et l’accomplissement d’un individu : qu’il soit sectaire, politique, religieux, gourou ou expert en développement personnel. Les manipulateurs incarnent des valeurs et des vertus qu’ils sont loin de posséder. Nous avons une propension à faire confiance plus volontiers aux prétendus honnêtes gens : C’est ainsi que si un homme est attaqué par un ennemi, pour sa défense, il fera reposer son argumentaire sur le seul fait que tout ennemi cherche à s’en prendre à celui qu’il déteste et cela peut faire occulter dans bien des cas la malveillance commise par ce dernier. C’est l’art de la diversion et cela marche. Le meilleur moyen de durer est d’avoir le peuple avec soi, tous les autres moyens sont des palliatifs, les recettes brutales peuvent asseoir la peur et la domination, mais n’ont pas d’effets et leurs limites dans le temps sont certaines. Le peuple ici, c’est le pouvoir d’achat des ménages et c’est cette belle jeunesse désœuvrée, cette dividende démographique qui n’a aucune perspective, qui n’aperçoit même pas la ligne d’horizon pour garder espoir et avoir foi en un avenir meilleur.

« Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute », disait Jean de la Fontaine. M. Le Président, pariez sur cette jeunesse, continuez de la faire rêver, offrir des moyens de rêver. Vous avez toutes les cartes en mains, trouvez leur des débouchés, occupez les, revalorisez l’école publique pour avoir des citoyens modèles, tout passe par l’éducation. A l’instar de ce qui se fait avec la coopération espagnole, explorez le Canada, grand pays qui a un besoin criard de migrants qualifiés. Essayez d’organiser un partenariat d’échanges féconds. En parcourant Montréal, Laval et autres, on est juste interpellé par ces affiches qui offrent des emplois en sus d’une formation. Construisez des piscines dans toutes les capitales régionales, occupez ces jeunes gens . Nous avons faim de champions olympiques. Aidez les talents à éclore. L’émigration n’est pas l’unique issue. Il faut qu’ils sentent que la réussite, la réalisation et l’accomplissement de soi sont possibles ici et que ce n’est pas toujours ailleurs. Tous ces jeunes migrants, cette force musculaire d’Afrique dont des sénégalais massacrés à l’enclave de Melilla et Ceuta nous renvoient l’image d’un continent où l’espoir est mort. Ces migrants pour la plupart sont diplômés ou ont une qualification en couture, maçonnerie, ébénisterie, plomberie, peinture, etc. Il y a urgence à agir pour cette jeunesse laissée à elle-même, laissés-pour- compte.

Face à des individus rompus à l’art du sophisme et du populisme, le meilleur moyen de résister est de douter, de s’interroger sur le monde, sur soi et ses motivations ; pourvu qu’on ait été formé pour cela. J’ose juste espérer que les sénégalais ne sont pas à l’enfance de l‘humanité, pour paraphraser le Général Charles Marie De Gaulle qui l’avait dit ainsi en parlant de l’Afrique. Ne vous laissez plus mener en bateau dans des eaux troubles.

Vivement des colombes pour le Sénégal.

Ramatoulaye Diallo

E-mail: tulaye01@ gmail.com

Laisser un commentaire