Ads 1

COVID-19 : ENTRE INQUIÉTUDE DANS LA LIVRAISON DES VACCINS ET CRAINTE DU NOUVEAU VARIANT (Par Aly SALEH)

0 14 093

On nous apprend que les variants britaniques changent complétement la donne, ces variants seraient ils l’équivalent d’une deuxiéme pandémie?
Va-t-on vers une situation ingérable?
Nous n’avons pour le moment, pas de réponse à ces questions.

Par contre, tout ce que l’on peut dire sans risque de se tromper, c’est qu’on le voyait arriver.
L’Angleterre « c’est à deux pas », vous comprendrez puis que la souche est apparue en Gambie voisine il ya de cela plusieurs jours.
Ce qu’il ya à savoir, c’est qu’il ya des disparités suivant les zones où ces variants ont été identifiés.

Ici, les moyens font défaut et le vaillant personnel soignant commence à s’épuiser.
Le seul reméde est de se faire vacciner le plus rapidement possible, en priorité les sujets fragiles et les soignants en première ligne.

Vous le savez peut-être, cette semaine l’Héxagone entre dans une phase décisive. Selon des scientifiques la situation sanitaire pourrait se dégrader.
D’ailleurs, c’est fort probable, des mesures supplémentaires pourraient être annoncées si les données hospitalières ne baissent pas et surtout si les variants de la Covid-19 continuent de se propager.

Aussi, il y a des craintes de tensions d’approvisionnement dans la livraison des vaccins.
La demande est trés forte.
Encore là, une trés bonne raison de s’inquieter.

Plus contagieux, le nouveau variant circule dans plusieurs pays notamment sur le continent depuis plusieurs jours.
Il s’agit d’une souche plus facilement transmissible et les enfants sont probablement susceptibles d’être contaminés d’aprés les études des prévisionnistes.

On ne le dira jamais assez, la véritable problématique, c’est que les personnes les plus à risque et vulnérables sont à protéger tout d’abord dans cette situation de marasme dans laquelle l’humanité se trouve.

Ensuite faire éviter que le vaccin se termine en débacle.

Et l’on peut parfaitement la prévenir par les mesures barriéres en respectant la distanciation physique, le port correct du masque entre autres.

La priorité c’est de sauver des vies.
Donc il faut freiner la circulation du virus et empêcher à tout prix une seconde pandémie comme le pensent certains scientifiques.


Aly Saleh journaliste/chroniqueur

Laisser un commentaire