Ads 1

COVID-19 : EMMANUEL MACRON S’EST-IL SENTI HUMILIÉ PAR MACKY SALL ?

0 108

Emmanuel Macron est-il irrité par les performances du Sénégal quant à la gestion de la pandémie du Coronavirus ? Tout porte à le croire, avec cette nouvelle décision prise, selon la presse sénégalaise, par les autorités françaises, qui aurait été validée par Macron lui-même, « de ne plus fournir de médicaments au Sénégal, même s’il épuise son stock ». Pour justifier cette mesure, la France aurait évoqué l’article L-5111-4 du Code de la santé publique.

Cette mesure, selon L’Observateur, aurait pour but « d’éviter toute rupture d’approvisionnement préjudiciable à l’organisation des soins et susceptible de mettre directement en jeu la vie des patients concernés ». La directrice générale adjointe de l’ANSM, Docteur Christelle Ratignier-Carbonneil, a, toujours selon la presse sénégalaise, adressé une lettre aux pharmaciens grossistes répartiteurs du Sénégal pour les informer de cette décision avalisée par Emmanuel Macron.

« La décision a été prise par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) qui interdit toute exportation de médicaments de Coronavirus et spécialités d’anesthésie-réanimation et de médecine d’urgence ». Citant L’Observateur, Seneweb ajoute que « ce sont au total 39 médicaments qui sont visés par l’interdiction de la France d’exporter des médicaments ». Suffisant pour que des journaux sénégalais annoncent une « peur sur la santé des malades du Covid-19 au Sénégal ».

Si cette nouvelle décision est confirmée, elle prouve à suffisance, l’absence de maturité des autorités françaises en place, avec à leur tête le jeune Emmanuel Macron, naturellement. Déjà incapables de fournir aux Françaises et aux Français les moyens nécessaires pour les prémunir de cette grave maladie, en leur dotant de suffisamment de masques de protection, les autorités françaises, prises en flagrant délit de mensonge, pour avoir confié que « le port de masque n’était nécessaire que pour les malades et le personnel soignant », alors que c’était tout le contraire, puisque tout le monde devait en porter, empruntent la voie de ce qu’il convient d’appeler la lâcheté.

Toutefois, cette décision des autorités françaises, qui intervient au lendemain de la sortie du Président sénégalais, Macky Sall, sur les ondes de RFI, alors que le chef de l’Etat de ce petit pays d’Afrique de l’Ouest, en plus de vanter les performances réalisées par les scientifiques et chercheurs sur son sol, a « salué le magnifique travail réalisé par le Professeur Didier Raoult, un natif du Sénégal ». Un Didier Raoult, qui a permis au Sénégal de n’enregistrer que sept décès en près de deux mois de lutte contre le Coronavirus.

 

Laisser un commentaire