Ads 1

COALITION JOTNA : LE NOUVEAU COORDINATEUR ÉCARTE TOUT SOUTIEN À OUSMANE SONKO

0 9 851

Le nouveau coordonnateur de la coalition Jotna et leader du parti « Teranga Senegaal » a déjà pris ses marques dans ses nouvelles fonctions et entend mener à bien son mandat pour les 6 mois à venir.

S’exprimant de la rupture avec le parti d’Ousmane SONKO, le successeur de Bruno D’Erneville estime que le leader du PASTEF « est parti de lui-même. Jotna n’était pas une coalition de PASTEF ». A en croire Abdoulaye NIANE, le plus important n’est pas leur personne mais le devenir meilleur du Sénégal et des Sénégalais. « Notre projet ne tourne pas autour de personnes et nos personnalités propres ne peuvent l’impacter. Nous sommes fiers aujourd’hui d’avoir relevé le défi de l’existence après le départ de PASTEF et d’autres partis qui ne sont pas négligeables. Ce qui est important, c’est la qualité du dispositif en place et nos convictions qui sont restées intactes », explique-t-il, dans un entretien avec LeQuotidien.

« Nous sommes des camarades de promotion. Nous avons travaillé ensemble dans l’Administration fiscale. Nous sommes mêmes amis dans la vie. Maintenant la réalité politique est tout autre. Il y a le jeu des acteurs, l’influence de l’environnement et, peut-être que, de part et d’autre, des erreurs ont été commises. L’histoire le dira et nous-mêmes, dans notre for intérieur, chacun sait ce qu’il a fait. Mais ce qui compte, ce n’est pas nous, mais l’ambition que chacun d’entre nous a pour le Sénégal. Mais surtout les Sénégalais jugeront du poids de cette ambition. Pour ma part, j’assume clairement tous mes héritages, mais aussi tous mes objectifs pour changer la face du Sénégal. Et dans ce combat-là, seul le pays va compter. Je n’entendrais pas me faire divertir et je n’accepterais pas de tomber dans des débats subjectifs. Encore une fois, les gens peuvent venir vers nous, mais il est totalement exclu pour nous de revenir en arrière pour soutenir qui que ce soit. L’histoire ne se réécrit pas. Nous avons soutenu la candidature du Président Ousmane SONKO, nous ne le regrettons pas, mais nous portons la même ambition que lui, qui est celle de diriger ce pays, d’autant plus que c’est PASTEF qui a quitté la coalition », déclare-t-il.

WALF

Laisser un commentaire