Ads 1

APRÈS UN RIFIFI DANS UN RESTAURANT À BEL-AIR, UN RICHE HOMME D’AFFAIRE MAURITANIEN TROUVE LA MORT

0 889

Selon des informations exclusives obtenues ce mardi par Confidentiel Afrique, un ressortissant mauritanien, homme d’affaires de son état, propriétaire d’une usine de poisson à Nouadhibou (Mauritanie) a perdu la vie dimanche dernier dans un restaurant dakarois sis à Bel- Air, suite à une dispute avec le propriétaire des lieux, de nationalité libanaise. Une enquête est ouverte par la police scientifique. Exclusif.

Dans la journée du dimanche 5 février 2023 un homme d’affaires mauritanien a été tué par un ressortissant libanais (non détenteur de nationalité sénégalaise) à Dakar, suite à une vive altercation. Selon des sources crédibles exclusives en possession de Confidentiel Afrique, le libanais est propriétaire d’un restaurant dans le quartier de Bel Air. La victime de nationalité mauritanienne, PDG d’une société de poissonnerie à Nouakchott s’appelle Hamada Nanni (membre de la tribu influente Oulad Nacer) né en 1952 en Mauritanie.

Confidentiel Afrique a appris de sources autorisées, que le corps de l’homme d’affaires mauritanien est en ce moment à l’hôpital de Grand Yoff. Le ressortissant mauritanien excellait dans le commerce du poisson et faisait des allers-retours entre les deux pays. Le drame s’est produit à l’interieur du restaurant à Bel-Air où avait l’habitude de fréquenter l’entrepreneur mauritanien.

Selon nos informations, la police scientifique a commencé son enquête depuis lundi après midi et a requis une autopsie.

Nouakchott et Dakar se câblent 

Selon des informations de Confidentiel Afrique, aussitôt après avoir confirmé la mort de l’homme d’affaires mauritanien du nom de Hamada Nanni, les ministres mauritanies de l’Intérieur et des Affaires Étrangères se sont rapprochés de leurs homologues sénégalais pour un meilleur suivi et une gestion sereine du dossier, suite à cette rixe tragique.

Nos informations renseignent que l’Ambassadeur de Mauritanie au Sénégal, Mohamed Yahya Ould TEISS a pris l’affaire en main. Confidentiel Afrique suit les péripéties de ce odieux crime et reviendra plus amplement dans nos prochaines éditions.

 (Confidentiel Afrique)

Laisser un commentaire