Ads 1

APRÈS UN 1er CAS CONFIRMÉ DE CORONAVIRUS, LE MINISTRE DE LA SANTÉ RASSURE  : « IL NE SUSCITE AUCUNE INQUIÉTUDE MAJEURE ».

0 65

Coronavirus LEtat du Sénégal rassure et engage la grande bataille suite à la confirmation du 1er casLe premier cas confirmé du Coronavirus au Sénégal a obligé les autorités sanitaires à réagir. Le ministre de la santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, rassure les Sénégalais. Selon lui, le cas du patient détecté n’est pas grave. « Il ne suscite aucune inquiétude majeure », informe le ministre qui a fait face à la presse ce lundi en début d’après-midi.

Devant la représentante résidente de l’Oms, le ministre explique que ses services ont été alertés depuis le vendredi 28 février 2020. « Il s’agit d’un Français résident avec sa famille au Sénégal depuis deux (02) ans et passait ses vacances à Nîmes », a-t-il renseigné.

Ce premier cas a été confirmé par l’Institut Pasteur de Dakar. Le patient est mis en quarantaine est interné à l’hôpital Fann.

Le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, a lui appelé ce matin ses concitoyens au calme et à la sérénité.

« Les services de santé sont en train de prendre en charge le patient en question suivant la procédure recommandée par l’Organisation mondiale de la santé. J’appelle au calme et à la sérénité. J’invite la presse à nous accompagner dans cette phase critique », a-t-il déclaré lors du Conseil présidentiel consacré à l’épidémie du coronavirus (Covid-19).

Le Chef de l’Etat a également appelé les populations à la « vigilance », soulignant que le pays était « prêt » à faire face à cette situation.

Il a dans le même temps appelé les sénégalais à suivre les consignes des services de santé, des services de sécurité entre autres, non sans inviter tous les acteurs à poursuivre le travail de coordination des interventions dans le cadre du renforcement de l’alerte, et de la fonctionnalité du dispositif H24.

Le président de la République a indiqué que l’Etat va dégager les moyens. Il a ainsi demandé au Comité de riposte d’asseoir la coordination optimale des activités de sensibilisation.

Le président de la République a validé le plan national de riposte du Covid-19, d’un coût de plus d’un milliard et demi de francs Cfa.

 

Laisser un commentaire