Ads 1

APPLIQUONS LA DISCIPLINE CONSTANTE ET LA RESPONSABILITÉ INDIVIDUELLE TRÈS FORTE POUR ÉRADIQUER LE COVID-19 (Par Déthié DIOUF)

0 11 878

On voudrait commencer notre réflexion par un petit rappel historique de notre parcours avec le Covid 19.

Février 2020, le sommet mondial de la paix se tient à Séoul en Corée du Sud ou l’épidémie commence son expansion inquiétante. Nous suivons de très près cette angoissante actualité.

De retour au Sénégal en mi-février, la question nous taraude l’esprit : est-ce que ça va arriver en Afrique, dans notre pays.

Le 2 mars, l’épidémie est déclarée avec le 1er cas importé. On se met à pied d’œuvre dans la sensibilisation par des vidéos sur les réseaux sociaux des lors qu’on avait déjà les informations réelles depuis Séoul et on poursuivait.

Dès le 15 mars, on a produit une contribution intitulé « Pourquoi notre manque de sérénité face au Covid 19, une honte ».

Le 24 mars, on a encore produit une autre réflexion inspirée de l’Ambassadeur du Sénégal en Corée du Sud, le Général Mamadou Gueye Faye, qui a expliqué, à travers l’émission « Allo Diaspora », pourquoi le gouvernement coréen est parvenu à maitriser la situation sans trop de difficultés. Ce qui a le plus retenu notre attention est la résilience du coréen qui développe le sens aigu de la responsabilité individuelle par la DISCIPLINE. La contribution est intitulée « Discipline aide nous à vaincre le Covid 19 et à rétablir la norme ».

Le 24 mai, on est déclaré positif au Covid 19 et hospitalisé au CTE de l’hôpital Principal. Le 2 juin on est déclaré guéri et exéaté. L’expérience douloureuse de certains malades nous oblige, comme d’habitude, à porter le combat qui vaille et qui est un drame social. Le mouvement est dénommé « BANNISSONS LA STIGMATISATION ET RECONNAISSONS LE MERITE ». Le challenge est engagé contre l’avis de presque tous mes plus proches. Il a porté ses fruits. Une contribution non négligeable à la sensibilisation et à l’acceptation de la maladie qui n’est pas une honte, un déshonneur.

Le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale (MSAS) sous la houlette de son patron Abdoulaye Diouf Sarr, avec qui on n’était pas d’accord sur les premières approches, a réajusté sur le bon tempo, digne d’un grand leader, un manager exemplaire.

Le Sénégal qui était banni par l’UE, est devenu 1er en Afrique et 2ième au niveau mondial dans la riposte contre le Covid.

Tout le monde se relâche en commençant par les autres ministères notamment l’Intérieur, les Transports, les Affaires Étrangères etc… sauf nous autres qui déroulons CORONA DOU DIAR CI MANE depuis le Magal de Touba en passant par les Gamous avec un esprit de constante persévérance « ALA ATHIOU ».

Ce qui devrait coûte que coûte être évité, arrive : la 2ième VAGUE, qui engendre une hémorragie mortelle. Ce relâchement coupable, qui est presque un trait de caractère du sénégalais surtout du gouvernement qui ne devait jamais baisser la garde, est devenu un serial killer qui traumatise les conscients et qui laisse dubitatif les légers. Le vaccin qui était très tôt agité semble être la solution.

Pourquoi tant de suspicion sur ce vaccin qui devrait massivement sauver des vies. Pourquoi on n’a jamais trouvé de vaccin contre le paludisme qui a beaucoup décimé ?

Pourquoi pas encore de vaccin contre la grippe, sinon très accessible ?

Nous sommes foncièrement contre CE VACCIN.

Devant le doute mieux vaut s’abstenir. Agissons avec abnégation sur ce qui dépend de nous : les respects des gestes barrières et le bannissement des mauvais comportements. Nous avions failli éliminer le Covid 19 avec les bonnes attitudes et le professionnalisme du ministère de la Santé. Il n’y a que la distanciation sociale qui est presque insurmontable. Dans la guerre contre le Covid 19, on avait commencé par la SENSIBILISATION avec l’opération Corona dou diar ci mane. On a ensuite poursuivi par la CONSCIENTISATION. Aujourd’hui on est dans l’INTENSIFICATION de la CONSCIENTISATION pour réussir le Roll back ainsi favoriser l’ERADICATION du Covid 19.

Dans cette cette 3ième phase nous développons la stratégie des 3P (Photographiez – Publiez- Partagez) en raison des directives et de la forte influence des réseaux sociaux.

Engageons notre RESPONSABILITÉ INDIVUELLE TRÈS FORTE d’abord ensuite celle COLLECTIVE. Soyons positif dans le sens positif, convergeons nos énergies positives.

Notre angle de tir majeur est le segment JEUNE : les étudiants, les élèves et les ouvriers souvent porteurs sains qui contaminent inconsciemment les personnes vulnérables qui nous sont très chères et que nous finissons par perdre.

Les hôpitaux sont au bord de la rupture. Le personnel médical est épuisé. Aides toi, le Ciel t’aidera ainsi nous aurons la VRAIE PAIX.

On s’efforce d’assumer pleinement notre part de responsabilité de manière active. ET VOUS ?

Citoyen Président Déthié Diouf du parti VISA LES CITOYENS

Président des Ambassadeurs de Paix du Sénégal

Email : dethiediouf23@gmail.com CONTACT : 77 534 52 59

Laisser un commentaire