Ads 1

À L’ATTENTION DE THIERNO BOCOUM (Par Ousmane Awa GUÈYE Pastef Russie)

0 5 109

Le défi de l’unité de l’opposition est grand. Plus grand qu’un défi. Rassembler tous autour d’une équipe. Et choisir le capitaine qui dirige l’équipe. Voilà deux grands chantiers qui attendent l’opposition. La démocratie exige un désaccord. Tout le monde ne peut être sur la même onde.

Faire valoir ses idées, ses propositions est bon. Les assumer est encore mieux. Mais que ça aille toujours vers l’essentiel. Un leader politique, c’est les principes d’abord. La divergence nourrit l’opinion mais elle ne doit laisser place à aucune confusion ni à aucune division. Votre rôle est de bâtir, construire et unir. Comme ceux que vous semblez appeller à l’ordre. Rien n’est fait jusque là.

Rien n’est établi. Tout est à mener, sans esprit diviseur , dans l’intérêt collectif. La vérité ne peut être fondée sur l’inexistent. Vous êtes un leader. Je vous invite à plus d’humilité, à plus de retenue et à moins de passion.

L’unité de l’opposition s’avère inévitable. C’est ta préoccupation. Ce que je partage entièrement, sans réserve. Cette unité est l’affaire de tous. Ça n’appelle aucune dimension politique, encore moins une base politique. Je suis contre la base politique. Ça ne signifie rien du tout. Une base politique doit être une chasse partagée et non une chasse-gardée. Pour moi, la base politique d’un homme politique, c’est dans les coeurs des sénégalais. Ce sont les sénégalais qui, en dernier recours, donne voix au chapitre.

Chacun est important. Mais nul n’est indispensable. Plus d’humilité, moins d’ego. Beaucoup de clairvoyance, plus de mise en garde contre les dérives. Mais pas de calomnie ni de rabaissement. C’est le combat des petits. De petits hommes. N’en faites pas partie. Dans cette cour vous avez votre place. Les autres aussi. Occupe-la pour de bon sans faire obstacle à celle d’autrui. Focus sur l’essentiel. L’unité de tous. C’est ça le principal. L’accessoire viendra après.

Vous parlez à vos aînés. Ils sauront vous écouter. Parlez-leur un langage de vérité mais un langage d’amitié et de fraternité. Un langage de petit frère car de ces aînés tu es le plus petit en âge mais ils n’ont pas plus de dignité que vous.

Tôt ou tard vous serez ensemble. Le chemin est long. Les défis énormes et l’espoir, à ne jamais décevoir. Qui ose la vérité doit oser l’action. L’acte est le résultat final d’un travail d’équipe abouti et bien fait. Parlons l’essentiel ! Thierno Bocoum à vous ce conseil de petit frère.

Ousmane Awa GUÈYE
Responsable Pastef en Russie

Laisser un commentaire