Ads 1

46EME MANDATURE DE LA JEUNE CHAMBRE INTERNATIONALE DU SÉNÉGAL : LE PARRAIN GÉRARD SENAC S’ENGAGE POUR LA CONSTRUCTION D’UNE JEUNESSE CITOYENNE

0 8 537

Le parrain Gérard SENAC, s’engage pour la construction d’une jeunesse citoyenne

L’impact de la pandémie Covid 19 n’a pas épargné les organisations de jeunes. La 46ème rentrée solennelle de la Jeune Chambre Internationale Sénégal (JCI) devait se tenir dans la 2ème semaine du mois de janvier et suite à l’arrêté interdisant les rassemblements et réunions sur les territoires de Dakar et Thiès, à 48h de cette prestigieuse rencontre, les membres de la JCI Sénégal ont décidé de reporter l’événement afin d’accompagner les autorités dans le respect des gestes barrières. Par conséquent, la cérémonie a été organisée à huis clos le week-end dernier.

“UN AN, UN Homme, UN Mandat ». C’est la philosophie démocratique de la jeune chambre quel que soit les résultats de l’ancienne équipe. La cérémonie de la rentrée solennelle a marqué officiellement le démarrage des activités de la mandature de 2021 et la passation des pouvoirs entre l’équipe sortante et la nouvelle.
Le thème du nouveau mandat est le suivant : « S’ouvrir et Agir pour un Futur meilleur, Durable et Commun » et le slogan : « Le Futur c’est maintenant ».

Dans son allocution, Moussa Fara DIOP, Président national de la Jeune Chambre Internationale Sénégal a adressé un message fort à la jeunesse sénégalaise et du monde entier : « Nous devons prendre conscience de la force de la jeunesse car elle constitue la couche la plus importante de la planète, la plus intéressée aux transformations qualitatives et quantitatives de la société humaine. Elle doit se sentir concernée par tous les problèmes auxquels l’humanité se trouve confrontée et contribuer à la réalisation d’un avenir de paix et de prospérité qui repose sur la solidarité entre les jeunes. La meilleure garantie de cette solidarité réside dans les échanges entre les jeunes du monde, facilités par les TIC et autres réseaux sociaux. Chers frères et sœurs, nous nous devons d’aiguiser la conscience professionnelle sans laquelle le développement économique et le progrès de nos Etats ne seraient qu’un leurre.
Il revient à nos dirigeants de nous créer le cadre et les conditions de notre épanouissement car il est évident ici au Sénégal et dans le monde entier qu’aucun projet ou programme visant la croissance inclusive et émergente ne peut être mis en œuvre sans intégrer la constante « jeunesse » qui est la première force du progrès. J’exhorte la jeunesse africaine et celle des autres continents face à cette pandémie de la Covid 19 à se garder de toute initiative inconsidérée qui témoignerait d’un manque de maturité afin de forger une forte conscience fondée sur la discipline, le goût de l’effort, le respect des lois sans altérer leur liberté ».

M. Gérard SENAC, Président Directeur Général de Eiffage Sénégal et Parrain du Mandat de 2021 a démontré par des exemples précis qu’une de leurs priorités est l’engagement sociétal orienté en grande partie vers la jeunesse, de la petite enfance à l’adulte en passant par l’adolescence. Morceaux choisis de son discours : « Monsieur le Président National, chers membres du Comité Directeur National 2021, Eiffage Sénégal, Entreprise de BTP, c’est 95 ans de présence au Sénégal. Dans un contexte où le dérèglement climatique est devenu une réalité, Eiffage met en œuvre la construction « bas carbone » à grande échelle.
Avec l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Eiffage Sénégal a financé des bourses sociales, des bourses de recherche et l’amélioration du cadre de vie et d’étude des étudiants pour promouvoir l’excellence.
À travers ces différentes actions sociétales, Eiffage Sénégal joue sa partition et participe ainsi à l’œuvre de construction nationale :
• Les contrats d’alternance et les stages en entreprise pour les jeunes diplômés : 17% des stages débouchent directement sur un contrat ; Une convention de partenariat avec l’ONG Humanité et inclusion pour faciliter et encourager l’accès des personnes handicapées à un emploi ; L’adhésion à la charte de la diversité pour favoriser la promotion des femmes ; La validation des acquis de l’expérience et le CACES pour donner une reconnaissance et une certification aux personnes qualifiées sans diplômes ; Le tutorat pour encadrer l’intégration et l’évolution des jeunes recrues en entreprise.
Comment occuper la jeunesse ? Comment la conscientiser ? Comment lui faire comprendre qu’elle n’a rien à faire dehors quand un couvre-feu pour sauver des vies est décrété par les plus hautes autorités ? Comment faire pour que ces dernières fassent de ces jeunes et de leurs avenirs une priorité maximale ?
Je ne prône point le pouvoir aux jeunes mais juste le pouvoir avec les jeunes. Seulement, il faut que cette jeunesse soit prête ! Vous, Jeune Chambre Internationale, vous l’êtes !
Chers Membres de JCI Sénégal, soyez assurés que je suis l’un des vôtres : un jeune prêt à porter d’autres jeunes pour la cause de la jeunesse ! Je vous fais confiance : soyez audacieux et créatifs et vous réussirez dans la paix ! Bon mandat 2021 à vous ! »
La Jeune Chambre Internationale est une organisation de jeunes de 18 à 40 ans. Elle regroupe plus de 5.000 organisations locales réparties dans plus de 120 pays à travers le monde. La JCI est une organisation non gouvernementale, apolitique, et sans connotation religieuse. Elle participe activement dans le système des Nations Unies avec les agences telles que l’UNICEF, l’UNESCO et la CNUCED, aux accords de coopération signés avec la Chambre de Commerce Internationale (CCI), l’Organisation Panaméricaine de la Santé (OPS), la Fondation Interaméricaine (IAF) et l’Association Internationale des Etudiants en Sciences Economiques et Commerciales (AIESEC).
Présente au Sénégal depuis 1975 sous la forme d’une association, la JCI Sénégal compte aujourd’hui 08 organisations locales et plus de 500 membres actifs. Depuis sa création, elle seconde les efforts du modèle national de développement comme le Plan Sénégal Emergent, la Charte Africaine de la Jeunesse, la réalisation des 17 ODD de l’Agenda 2030 de l’ONU ainsi que les objectifs de l’Agenda 2063 de l’UA. La JCI Sénégal s’est affiliée à la Commission Africaine de la Jeunesse en 2019 lors de sa 3ème Assemblée Générale à Banjul – Gambie.

Laisser un commentaire