Ads 1

VISITE D’UNE DÉLÉGATION DE L’APRES À TOUBA :SERIGNE MOUNTAKHA BÉNIT LA MPIC ET LA CITÉ DE LA PRESSE

0 304

Une délégation de l’APRES a présenté la maquette de la cité de la presse au Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké ce Samedi.

Selon le Président de l’APRES, d’ici quelques années, les professionnels des médias pourront acquérir leurs terrains qui seront construits et viabilisés à Dakar et dans les régions.

Une délégation de l’Assocition de la Presse pour l’Entraite et la Solidarité (APRES) conduite par son Président Sambou Biagui a rendu visite au Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bachir Mbacké, à Touba, ce Samedi 26 novembre 2022.

Cette audience avec le Saint homme a été une occasion pour renforcer la dynamique sociale de l’APRES avec la mise en œuvre des deux projets phares de l’association que sont la Mutuelle de la Professionnelles de l’information et de la communication (MPIC) et la Cité de la Presse Sénégalaise (CPS) qui ont été exposés au Khalife avec la présentation de la maquette.
« Nous sommes venus exposer au Khalife des mourides, les projets de l’APRES qui sont clairs et ça entre véritablement dans le cadre du développement de la presse parce que nous avons 2 grands projets en l’occurrence la couverture maladie pour tous les acteurs de la presse mais également et surtout notre cité de la presse qui nous tient aussi à cœur parce qu’il se trouve aujourd’hui que les acteurs de la presse n’ont pas accès au logement. Et depuis la création de l’APRES, nous nous battons pour que tous les acteurs de la presse que ce soit à Dakar ou dans les régions puissent avoir un logement décent à travers notre projet de la cité de la presse. Nous avons sollicité les prieres et l’accompagnement de Serigne Mountakha pour l’aboutissement de ce projet », a dit d’emblée le président de l’APRES à la sortie de l’audience, avant d’ajouter: « Des zones disponibles ont été déjà identifiées, et comme vous le savez, nous entendons parler de la cité de la douane, de la cité des enseignants entre autres, mais jamais nous n’avons entendu la cité de la presse alors que nous sommes le 4ème pouvoir. Et la liberté de la presse commence par la liberté d’abord individuelle. Car si vous êtes en location dans des conditions précaires, vous n’êtes pas libre, car vous êtes exposés à la corruption ou à la concussion et il faut tout faire pour éviter de tomber dans ces pièges. C’est la raison pour laquelle nous nous sommes lancés et nous pensons que d’ici quelques années, les professionnels des médias pourront acquérir leurs terrains et nous allons discuter avec l’Etat des modalités de construction et viabilisation des parcelles acquis à Dakar et dans les régions avec nos partenaires », a indiqué Sambou Biagui.

L’autre sujet évoqué avec le Khalife général des mourides est en rapport avec l’emprisonnement du responsable de Dakarmatin, Pape Alé Niang. Selon le Président de l’APRES, la place d’un journaliste n’est pas en prison.
« En ce qui concerne l’affaire Pape Alé Niang, nous avons demandé au Khalife de prier pour que notre confrère Pape Alé Niang sorte de prison parce que la prison, ce n’est pas sa place. Et nous pensons aujourd’hui que nous sommes dans un Etat de droit et il faut que l’on applique le minimum c’est à dire que l’on puisse préserver la liberté d’expression. Et nous gardons espoir quant à la suite à donner à cette affaire car nous pensons que l’Etat comprendra que la place de Pape Alé Niang n’est pas en prison ».

À la suite de l’audience à laquelle a pris part la presse locale, la délégation de l’APRES s’est rendue au domicile de Serigne Mamoune Bousso pour présenter le projet et la maquette de la cité de la presse à l’Imam Ratib de la grande mosquée de Touba mais aussi au porte parole du khalife général des mourides, Serigne Bass Abdou Khadr Mbacké ainsi qu’à Serigne Cheikh Fall Mbaor, petit fils de Mame Cheikh Ibrahima Fall.
Ces derniers qui n’ont pas pas manqué de formuler des prières pour la réalisation des projets, ont manifesté leur adhésion et leur soutien total à l’APRES.

Dans l’attente d’une rencontre avec les autorités étatiques, l’APRES compte poursuivre prochainement ses visites dans les autres foyers religieux.

Le secrétaire général adjoint Aly Saleh

Laisser un commentaire