Ads 1

VIDÉO – RETRAIT DES ENFANTS-TALIBÉS DE LA RUE: BASSIROU SOW DE LA FNJAAS DÉNONCE LE BUSINESS DE CERTAINS MAÎTRES CORANIQUES

0 65

Les opérations de rapatriement des enfants-talibés dans leurs familles respectives, initiées par l’État afin de protéger ces apprenants de toute contamination à la Covid-19, n’a pas du tout été du gout de bon nombre de maîtres coraniques.

A travers des enregistrements audio et vidéo diffusés sur les réseaux sociaux, certains membres de la Fédération Nationale des Maîtres Coraniques s’en sont violemment pris à Niokhobaye Diouf, Directeur de la protection des droits de l’enfant au ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Petite enfance, qui à leurs yeux, est la source de tout leur malheur. D’autres sont même allés plus loin en le traitant « d’ennemi n°1 de l’Islam » et en proférant des menaces de mort contre celui qui ne fait qu’appliquer une directive gouvernementale.

Une mise en scène de ces « maîtres coraniques » qui ne sont en réalité que des maîtres chanteurs, que la Fédération des Jeunes Afro-Arabes du Sénégal (FNJAAS) a tenu à dénoncer et à condamner avec la dernière énergie.

Selon le président El Hadji Bassirou SOW, connu pour son franc-parler, « ceux qui s’attaquent à ce projet de retrait des enfants-talibés de la rue ne sont que des imposteurs. L’avenir des enfants n’est que le cadet de leurs soucis. Tout ce qui les intéresse c’est de procéder à du chantage religieux sur des personnalités de la république afin de leur soutirer le maximum d’argent et mener une belle vie loin des Daaras ».

Toutefois, il invite ceux qui ont de vrais projets de valorisation de l’enseignement des sciences islamiques à se rapprocher des autorités étatiques afin d’étudier avec elles des possibilités de financement au lieu de passer leur temps à exploiter des enfants d’autrui sans se soucier de leur avenir. Il s’est lui-même engagé à les accompagner dans ce sens, si telle était leur ambition.

Nous vous invitons à retrouver l’intégralité de son coup de gueule sur la vidéo ci-dessous.

Irama SANÉ

{youtube}xWO2uMig4s8{/youtube}

Laisser un commentaire