Ads 1

VENT DE RÉBELLION À PASTEF : SONKO ACCUSÉ DE FAIRE LA PART BELLE À SES PARENTS

0 408

La nomination de Toussaint Manga au poste de 4eme Secrétaire général adjoint ne fait pas l’humanité au sein du Pastef.
Les partisans de Sonko qui crient au scandale, accusent leur mentor de favoritisme au détriment de militants de la première heure du parti du maire de Ziguinchor.

Un proverbe pulaar dit « Neddo ko banndum » veut dire : un parent doit impérativement aider son parent, autrement dit faire la part belle à ses parents et proches. Et le président Macky Sall avec son « titre foncier politique » du Fouta, a toujours été accusé de favoriser ses parents Hal Pulaar et Toucouleurs au détriment des autres régions du Sénégal. Et ce sont les Patriotes de Sonko qui voulaient ajouter une fibre ethnique dangereuse à la politique de Macky Sall.

Mais aujourd’hui, vu les ascensions politiques dans Pastef, le patriote en chef, favorise les originaires de Casamance.

Le cas Toussaint Manga devenu 4ème Secrétaire général adjoint de Pastef, en l’espace de 2 mois, inquiète les autres patriotes laissés en rade…

Déception, frustration…, tels sont les sentiments qui animent en ce moment les militants et responsables de la première heure de Pastef, après la propulsion de Toussaint Manga au rang de 4ème Secrétaire général de ce parti. Toussaint Manga vient à peine de déposer ses baluchons après avoir quitté le Parti démocratique sénégalais (PDS), et le voilà qui occupe une place de choix et de poids au sein de l’organigramme de Pastef.

D’où la frustration qui anime certains responsables de Pastef. Des militants qui commencent à protester, sont convaincus qu’il existe du favoritisme au sein de leur parti.
Ces derniers se demandent ce qu’a fait plus qu’eux au sein de leur parti, Toussaint Manga, pour mériter un tel poste au détriment de responsables de la première heure ?

En plus ces militants de la première heure de Pastef accusent, avec cette propulsion de Toussaint Manga, le maire de Ziguinchor, Ousmane Sonko de prendre seul les décisions, sans concertation avec les instances régulières de Pastef.

« Ousmane Sonko a une conception singulière de la démocratie », disent ses partisans qui crient au scandale.

Dans tous les partis ayant un fonctionnement démocratique, les responsables sont élus à leurs postes au sein du bureau politique à l’issue d’un congrès, après installation du comité directeur. Ce sont les membres du comité directeur qui élisent en leur sein les membres qui composent leur bureau politique. À Pastef, tel n’est pas le cas. Ousmane Sonko « moy boum, moy boumi » (c’est Ousmane Sonko qui lie, qui délie ».

Ainsi, après son départ du parti démocratique Sénégalais sa toute première formation politique, l’ancien secrétaire général de l’UJTL, Toussaint Manga n’est pas acceuilli au parti les Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité avec de nouvelles responsabilités en odeur de sainteté par tous.

Aly SALEH

Laisser un commentaire