Ads 1

SSSP LE SOLEIL : LE COLLÈGE DES DÉLÉGUÉS POURSUIT SON COMBAT CONTRE L’ARBITRAIRE ET APPELLE LES TRAVAILLEURS À LA MOBILISATION

0 296

Pour la communauté musulmane du Sénégal, la fête de l’Aïd el-Fitr célébrée hier à été un grand moment de ferveur, de bénédiction, de joie, mais surtout de pardon.

Mais à la SSSP LE SOLEIL, cette période qui aurait pu servir de prétexte pour renouer le dialogue et sceller une paix définitive les travailleurs n’a pas été mise à profit par le Directeur Général Yakham MBAYE pour revenir sur ses décisions impopulaires aux allures de règlement de compte, prises à l’encontre de certains de ses collaborateurs.

Ainsi, dans un communiqué parvenu à la rédaction de Dakarmedias, le collège et l’intersyndicale, « après avoir tendu à  Yakham Mbaye la perche qu’il a refusé d’accepter, continuent le combat avec toute l’intensité nécessaire et appellent les travailleurs à se mobiliser pour sauver leur outil de travaille et mettre fin aux dérives de cet homme ».

Voici in extenso le communiqué du collège des délégués de la SSSP LE SOLEIL

« Dans un souci de décrispation du climat social qui prévaut depuis quelques mois au Soleil, le Collège des délégués et l’intersyndicale ont entamé ces derniers jours des négociations avec le Directeur général Yakham Mbaye. Les exigences étaient toujours de rigueur : le paiement des salaires de nos deux collègues illégalement suspendus, l’annulation des affectations et mutations inopportunes et illégales prises au mois de décembre et la réintégration de notre collègue licencié abusivement.

Le paiement des salaires est le seul point parmi les trois à être satisfait. Pour les deux autres, la Direction générale n’a posé aucun acte allant dans le sens de leur résolution. Le fait que Yakham Mbaye ait maintenu sa position sur les affectations et mutations ne surprend guère le Collège. Il n’est et n’a jamais été dans les dispositions de revenir sur cette décision impopulaire. L’argument avancé et qu’il défend obstinément est qu’il s’agit de décisions légales ; ce qui est fallacieux dans la mesure où l’Inspection du travail lui a donné tort, notamment pour ce qui concerne Mouhamadou Sall et Moustapha Lo du fait de l’absence de clause de mobilité dans leurs contrats. Idem pour les autres cas, mais aussi les mutations qui constituent une modification substantielle des contrats de travail des concernés sans leur accord. Depuis le début, le collège des délégués et l’intersyndicale lui ont opposé le caractère illégal et inopportun de ces décisions que lui même a reconnu avoir pris avec « une dose d’emmerdement ».

Une attitude regrettable très loin des intérêts de l’entreprise, mais qui satisfait son désir de règlement de compte et d’abus de pouvoir à l’endroit de personnes dont le tort est d’oser avoir un autre son de cloche sur la gestion catastrophique du Soleil de M. Mbaye. Mais force est de constater que Yakham Mbaye, toujours prisonnier de son inextinguible orgueil, continue de faire du dilatoire et n’est pas prêt à satisfaire cette requête.

Il en est de même du cas de notre collègue abusivement licencié. Sur ce point non négociable pour le Collège et l’intersyndicale, Yakham Mbaye continue de faire dans le clair-obscur, s’appuyant sur le caractère individuel de ce différend. L’argument selon lequel le concerné l’avait insulté prétextant qu’il répondait à des insultes ne tient pas la route dans la mesure où ce même Yakham Mbaye, dans la plate-forme WhatsApp du Soleil, ne se prive guère d’injurier et de débiter les pires insanités à l’endroit du personnel. C’est ce manque de respect notoire qui lui a valu une réplique de notre camarade que le Collège et l’intersyndicale sont engagés à défendre jusqu’au bout.
Il s’y ajoute son refus d’aller signer le Pv de non conciliation qui était prévu le lundi 25 avril 2022 dans le dessein caché de contrecarrer les plans du collège. Cet acte dénote de la volonté du Directeur général à envenimer une situation déjà délétère.

Le constat, après des jours de négociation, est qu’il n’y a pas eu des avancées significatives par rapport aux exigences du Collèges et de l’intersyndicale qui ont pourtant fait beaucoup de concessions. Tout le contraire de Yakham Mbaye qui campe sur sa position. Le Collège et l’intersyndicale ne sont pas tombés et ne tomberont jamais dans le piège du Directeur général dont la propre personne importe plus que l’avenir du Soleil et de ses agents. Le Collège et l’intersyndicale sont plus que déterminés à aller jusqu’au bout de la bataille pour la restauration de la dignité. Leur volonté de faire face à l’injustice et à l’arbitraire pour extirper l’entreprise du gouffre dans lequel Yakham Mbaye et ses collaborateurs l’ont plongé ces quatre dernières années est toujours vivace.

Après avoir tendu à Yakham Mbaye la perche qu’il a refusé d’accepter, le Collège et l’intersyndicale continuent le combat avec toute l’intensité nécessaire et appellent les travailleurs à se mobiliser pour sauver leur outil de travaille et mettre fin aux dérives de cet homme ».

Collège des Délégués

Laisser un commentaire